Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Collectif In Vitro au Festival d'Automne

Collectif In Vitro au Festival d’Automne

Dans le cadre du Festival d’Automne, le collectif dirigé par Julie Deliquet présente trois pièces parcourant ces quatre dernières décennies. « Des années 70 à nos jours » fait se succéder trois dîners en famille et entre amis qui explorent la perte des illusions de la génération de mai 68.

Cet après 68 est juste un fantasme pour beaucoup. Gageons qu’ils changeront d’avis. A travers trois pièces distinctes (La Noce, de Bertolt Brecht, transposée au début des années 1970, Derniers remords avant l’oubli, de Jean-Luc Lagarce, et Maintenant nous sommes seuls, création collective improvisée chaque soir), le Collectif In Vitro dissèque le rôle de la famille et des conventions sociales qui finissent toujours par se déchirer. De la libération sexuelle aux idéaux révolutionnaires en passant par l’accomplissement personnel, les rêves contrariés des personnages font le lien entre les époques.

La première partie, La Noce, met en scène le mariage d’un jeune couple. La légèreté de la fête laisse progressivement apparaître les défauts et les secrets de chacun. Dans l’œuvre de Lagarce, les retrouvailles de trois anciens « colocataires » aux liens ambigus ravivent de douloureux souvenirs tandis que l’invitation à un anniversaire d’un ami perdu de vue fait exploser la vie tranquille d’une famille dans Maintenant nous sommes seuls. Cette pièce au titre révélateur clôt le chapitre d’une génération et laisse libre notre interprétation quant à l’avenir de la suivante.

La mise en scène épurée se structure quant à elle autour d’une grande table. Les acteurs s’y assoient avec naturel, tournant souvent le dos au public. Un peu déconcertant au départ, cet affranchissement vis-à-vis des codes du théâtre libère une franche spontanéité. On rit, on s’émeut, on s’agace comme lors de nos propres repas de famille. La salle se crispe devant la violence soudaine de certains propos. Malgré un dernier volet qui découragea certains spectateurs par la longueur du diner et du jeu d’alcool mis en scène, l’effet est réussi et les applaudissements retentissants.

 

Louise Bollecker

 

Le Festival d’Automne à Paris a été créé en 1972, sous la présidence de Georges Pompidou, par Michel Guy. Plutôt que de faire venir à lui les spectacles, le festival investit les infrastructures de la ville et se veut pluridisciplinaire (théâtre donc, mais aussi danse, musique, arts plastiques et cinéma). L’actuel président, Emmanuel Demarcy-Mota, et les deux directrices artistiques, Marie Collin et Joséphine Markovits, restent cette année encore fidèles à ce projet.

 

Des années 70 à nos jours…
(triptyque)
Collectif In Vitro
Mise en scène : Julie Deliquet
Du 2 au 12 octobre au Théâtre Gérard Philipe
58 boulevard Jules-Guesde,
93100 Saint Denis
Réservations en ligne ici !
 

 
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×