Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

VCP Run to Monaco

VCP Run to Monaco

Flashback.
Il est des aventures de groupe qui vous forgent des souvenirs inoubliables, qui créent des amitiés indissolubles et font naître un sourire nostalgique sur les lèvres à chaque fois que l’on se les remémore. Celle-ci en fait partie.

Retour à la case départ. Un petit matin lyonnais du mois de mai, sous le soleil. Une quinzaine de participants rassemblés par une idée un peu folle de Veuve Clicquot, champagne partenaire officiel du Grand Prix Historique de Monaco qui se court en ville quelques jours plus tard (même tracé que pour le très renommé Grand Prix de Formule 1). Le principe ? Quitte à emmener quelques personnes assister de manière privilégiée au Grand Prix, pourquoi ne pas proposer à ces amateurs avertis d’automobiles anciennes de rallier la principauté au volant de quelques voitures vintage ? Bref, de vivre l’aventure de rallye avant celle du circuit.

Nous voilà donc à Lyon, dans un parking du centre-ville où sont alignées quelques autos de charme (Elva, Jaguar XK120, Ford Mustang, Mini Cooper 1275 GT, Porsche 356, Mercedes 280 SL…) sagement garées auprès de la Bentley rutilante, orange et mauve, propriété de Veuve Clicquot. Après la belle découverte des ateliers de David Manien, décorateur et amateur de vieilles mécaniques (une antique Triumph est garée devant son show-room), c’est le moment du départ. Les couples pilote/copilote se forment, les moteurs chauffent et on s’élance. Direction la grande bleue. Direction Monaco.

Deux jours seront nécessaires pour rallier le Rocher. Deux jours qui verront se succéder les petites routes ralliant Lyon à Valence, une halte gastronomique dans le restaurant étoilé d’Anne-Sophie Pic (pour un dîner au Champagne, forcément), un départ matinal pour une course folle à travers les virages serrés et les raidillons du Vercors, des heures et des heures de route, la fatigue, l’excitation, la complicité qui nait entre les équipages (on échange les autos à chaque occasion), les haltes impromptues dans de petits villages isolés pour se régaler d’un saucisson ou d’un fromage d’altitude, les cafés qui aident à tenir le coup et le pied au plancher… Puis le sud méridional. Les odeurs de pins, le chant des cigales, la garrigue, l’air sec et chaud.

Une halte en Ardèche dans la superbe maison Hérold, au charme intact, fréquentée par Maurice Ravel dans les années 20 (on vous recommande chaudement cette belle maison d’hôtes pour sa beauté, son calme et la gentillesse désarmante de ses propriétaires). On y videra quelques coupes (chut !) dans le jardin avant de gagner enfin le Château Saint-Martin à Vence. Magnifiques jardins odorants, terrasse en surplomb, piscine à l’écart : on oublie les kilomètres et la fatigue dans les verres de Spritz, les coupes de Veuve Clicquot et les assiettes de haute volée concoctées par Franck Ferigutti et Nicolas Davouze, chefs étoilés.

Un dernier saut de puce et voilà la mer méditerranée, le luxe monégasque (bof) et le circuit où vont s’affronter des dizaines de voitures mythiques. On y assistera de haut, on s’y mêlera aux pilotes et aux propriétaire passionnés, on vibrera au son tonitruant des moteurs lancés à pleine vitesse, on s’imaginera au volant en découvrant, en voiture, entre deux courses, le circuit à hauteur de pneu. Expérience magique.

Et quand, au soir de clôture de la compétition, on enfilera nos smokings pour le dîner de gala au Sporting, on sera certes heureux des événements vécus, des choses partagées, des liens tissés, mais un peu triste tout de même de sentir la parenthèse enchantée se refermer, même si celle-ci se clôt dans l’élégance et la proximité de table de nos héros de toujours, Jacky Ickx et Sir Stirling Moss en tête.

Mais, heureusement, on se dit que le reste – le meilleur – est encore à venir.

 

Thierry Richard
(Photographies Thierry Richard, Julien Leleux, The French Accent)

 

Remerciements infinis aux Champagnes Veuve Clicquot Ponsardin et à la société ProFirst organisatrice de cette échappée libre (on repart quand ?)
Ils étaient là. Ils racontent aussi « leur » Run to Monaco.
Brian Leavy – Black Perfoecto : http://www.blackperfecto.com/2014/06/20/vcp-run-monaco/
Guillaume Cadot – My Vision : http://myvision.mylabstudio.com/4430-from-lyon-to-monaco-with-vcp
 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×