Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Louis Roederer : escapade en Champagne

Louis Roederer : escapade en Champagne

Il n’existe pas de grands Champagnes sans grandes histoires. Découvrir celle de la Maison Louis Roederer est des plus excitant. Un mélange entre histoire, art, inventivité et bien sûr d’exception. Certains Grands Ducs chanceux ont pu, le temps d’une journée, se plonger dans l’intimité de ses entrailles, de remonter l’histoire et de visualiser le futur de la Maison. Quelques jours après la fin des vendanges, l’atmosphère commence à revenir normale. Les visages sont relâchés. « La vendange a été bonne et plus courte que l’année dernière » nous confie notre charmante guide.

Parler de cette Maison n’est pas chose facile tant la journée a été riche en découvertes, en enseignements sur le domaine, la vigne, les caves. Il faut dire que la Maison est du genre assez discrète et a commencé à communiquer il n’y a qu’une quinzaine d’années. Aujourd’hui encore on entend des gens parler de Cristal sans penser qu’il s’agit de la Maison Louis Roederer.

Cristal, c’est un peu le bijou de la famille. Celui qui défie les règles et qui assure le prestige de la Maison. « Les années où il n’y a pas de Cristal, le directeur administratif tire la tronche » nous avouera un cadre de la Maison avec le sourire. Si on remonte un peu le temps, Cristal a été inventé pour le Tsar Alexandre II de Russie en 1876. Choqué qu’on lui serve le même champagne qu’à sa cour, Louis Roederer décida de confectionner un champagne élaboré à partir des dix crus les plus prestigieux et réputés de sa région. A cela, il fallut imaginer ce qui fait aujourd’hui de Cristal une bouteille reconnaissable parmi toutes les bouteilles de Champagne. Un verre transparent afin de visualiser le poison qu’on pourrait déverser dedans, et surtout un fond plat afin que l’on ne puisse pas mettre une petite bombe dans son fond.

Voilà pour l’histoire, ou du moins une partie. Car la raconter nous prendrait un livre tellement celle-ci est riche et passionnante. Pour le présent, il suffit de se rendre dans l’un des vignobles de la Maison Louis Roederer, vignoble qui ne cesse de s’agrandir avec notamment le rachat de vignobles bio. Une façon de conserver son indépendance : « notre but n’est pas de passer au tout bio, mais il s’avère que les vins produits de cette façon se révèlent au vieillissement alors que les autres sont accessibles plus jeunes » nous expliquera notre guide.

Et pour le futur ? « Il vieillit dans nos caves, on le laisse tranquille faire son travail » nous glissera Michel Janneau, directeur général adjoint de la Maison Louis Roederer et personnage haut en couleur qui n’a pas la langue dans sa poche. Il nous présente une bouteille de Brut Nature 2006 imaginée en collaboration avec Philippe Starck. Un duo sur l’étiquette qui choque et interpelle, mais une collaboration complète puisque Starck, grand amateur de champagne, a imaginé avec la marque le contenu. Une collaboration unique en son genre en Champagne qui n’a pas été de tout repos. A première vue, ça choque, ça détonne. On adore ou on déteste mais ça ne laisse pas indifférent. Ce lancement a fait d’autant plus de bruit que la Maison ne lance pas souvent de nouveaux produits.

Et on se questionne ? Si finalement le futur de la marque était déjà en route avec cette collaboration des plus intelligentes autour de ce nouveau produit, attirer une nouvelle cible, sans abimer la superbe de ses produits stars ? On a hâte de voir la suite…

 

Mickael Guidot

 

 

Pour retrouver l’univers de la Maison Louis Roederer : http://www.louis-roederer.com/fr
Crédit photos : http://www.forgeorges.fr/
 

 
 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×