Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

La lady et le crooner

La lady et le crooner

C’est l’histoire d’un autodidacte surdoué, un symbole du rêve américain. Le destin d’un homme né le 11 mai 1888 en Biélorussie immigrant quelques années plus tard à New York, là où il décéda à l’âge de 101 ans. Irving Berlin a multiplié les petits boulots avant d’écrire une chanson, un titre vantant le restaurant pour lequel il travaillait ! Le début d’une vocation, le début d’une floraison de textes. Au fil des mots, il pense la musique sans pouvoir la retranscrire, lui qui ne connaît rien au solfège. Avec l’aide d’un secrétaire, il retranscrit ces chansons et ses comédies musicales. Il devient le compositeur de l’hymne américain officieux, « God Bless America » en 1918, et de « White Christmas », un des singles les plus vendus et les plus repris au monde par Bing Crosby, Frank Sinatra, Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, Michael Bublé. Ou encore Tony Bennett en 1967 et Lady Gaga en 2011.

En 1935, Irving Berlin, créateur de génie, écrit un autre standard : « Cheek to cheek ». La chanson est pour Fred Astaire dans le film « Top Hat ». Frank, Louis, Ella, Michael la reprennent. Tony et Lady aussi… Mieux, ce tube devient le titre éponyme de l’album qu’ils conçoivent ensemble, sorti cet automne. Un duo étonnant et détonnant. Le crooner trouve une seconde jeunesse tandis que la star de la pop dévoile une voix jazz puissante et juste. Dix-huit titres pour un opus à écouter en boucle, un soir entre amis ou pour une fin de nuit doucereuse. »

« Depuis 2011, les deux artistes ne se quittent pas. Cette année-là, Lady Gaga accepte en effet de reprendre « The lady is a tramp » pour l’album « Duest II » de Tony Bennett. La suite ressemble à une évidence. « Lady Gaga m’a appelé d’Australie et m’a dit : je veux faire un album jazz avec toi. Alors nous allons le faire avec Marion Evans, l’excellent chef d’orchestre. Nous allons avoir un grand album, ça va swinguer » répète le crooner à longueur d’interview. Il dit d’elle qu’elle est « La Picasso de la musique ». Elle avoue n’avoir jamais été aussi heureuse et arbore un tatouage Benedetto, le vrai nom de Tony Bennett ? Une complicité qui jaillit à chaque note, à chaque tempo. Un couple à l’unisson.

 

Heaven, I’m heaven
And my heart beats so that I can hardly speak
And I seem to find the hapiness I seek
When we’re out together dancing, cheek to cheek…

 

Eva Roque 

 

0

Cheek to Cheek, de Tony Bennett et Lady Gaga
22,99€
 Découvrez le titre « Anything Goes » ci-dessous. 
 

Et pour les nostalgiques, redécouvrez « Body and Soul », le duo de Tony Bennett et Amy Winehouse :

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×