Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

David Altmejd : rêve éveillé au MAM

David Altmejd : rêve éveillé au MAM

Pendant que la verroterie de Jeff Koons monopolise l’attention des médias (et des pubs H&M), l’une des plus belles monographies d’art contemporain de l’automne risque de passer inaperçu. Même s’il n’est « que » Canadien et non Américain, même s’il a un nom chelou et pas un patronyme qui claque comme une marque déposée, c’est bien David Altmejd qui mériterait, en réalité, que tout le monde parle de lui.

Conçue comme une œuvre à part entière, cernée de miroirs gigantesques et de plâtre aux traces aquatiques, son exposition nous donne l’impression de nager en plein rêve lucide. Un rêve dans lequel on se sentirait dans un univers à la fois très familier et déstabilisant, peuplé de figures hallucinées : hommes-bananes, hommes-mains ou personnages qui rappellent le dieu Horus à tête de faucon. Héritière de Dada, d’Arcimboldo, de Matthew Barney ou du surréalisme, l’imagerie du sculpteur né en 1974 à Montréal se débat entre architecture, humour, biologie, inquiétude et clins d’œil référentiels.

Et puis, petit à petit, les pièces se complexifient. Les cubes de plexiglas s’emboîtent, et David Altmejd fomente de véritables œuvres-mondes, ruches fantastiques ou laboratoires déments, dans lesquels s’entremêlent minéral, végétal, animal et humain. Avec ses montages féeriques, il parvient à mettre en scène une sorte de projection de nos sentiments, d’autopsie de notre corps qui nous laisse sidérés par cette introspection inattendue. Abasourdis par un artiste qui semble nous avoir dévoilé à nous-mêmes au fil d’un parcours enchanteur, comme personne ne l’avait fait auparavant.

 

Edgar Levison

 

« The Flux And The Puddle », au Musée d’Art Moderne,
11, avenue du Président Wilson,
75016 Paris
Du 10 octobre 2014 au 1 février 2015.
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 22h.
De 5 à 11€.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×