Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Hennessy ft. Shepard Fairey : art et alcool à l’unisson

Hennessy ft. Shepard Fairey : art et alcool à l’unisson

On ne présente plus Shepard Fairey. A 44 ans, le roi du street art s’est imposé comme un business man aguerri et un artiste aux nombreux talents. Il se définit lui-même comme « un artiste, un activiste, un graphiste et un DJ ». Sa carrière démarre avec Andre The Giant Has A Posse, un sticker en noir et blanc représentant un boxer. Il n’a alors que 19 ans et rencontre déjà un succès monstre. La série Obey Giant, inspirée de la propagande soviétique mais aussi chinoise et cubaine, le propulse au rang d’icône. En 2008, la consécration est totale : son portrait de Barack Obama, alors candidat démocrate à la présidence des Etats-Unis, entre dans l’histoire. Entre critique sociale, parodie, humour et réflexion, son style s’est imposé dans la lignée des plus grands.

Résidant à Los Feliz, un quartier de Los Angeles, Shepard Fairey gère désormais d’une main de maître sa carrière prolifique. Gérant un studio de graphisme, une marque de vêtements (Obey Clothing) et une foule d’autres produits dérivés, il continue toutefois de créer avec passion et engagement. Sa dernière œuvre : une femme cueillant une grenade d’un arbre. Les murs des grandes villes par lesquelles il passe s’ornent encore de temps à autre de ses créations, parfois sans autorisation (rendez-vous rue Jeanne-d’Arc, dans le 13ème arrondissement, pour découvrir l’un de ses graffitis). « Je fais plus attention maintenant que j’ai des enfants et des responsabilités. Cela fait quatre ans que je n’ai pas été arrêté, pourtant je l’ai été seize fois. J’espère que quand les gens me voient continuer à le faire, ils comprennent que, même si j’ai du succès et plus d’opportunités, je n’ai pas changé de mentalité. Je pense toujours que l’art urbain est un outil puissant, à la portée de ceux qui ont le moins de pouvoir dans notre société », explique ce pionnier.

C’est aujourd’hui avec Hennessy, prestigieuse maison de cognac, que cet artiste protéiforme s’associe. Hennessy, maison créée en 1765 et qui fêtera ses 250 ans cette année, leader mondial, a toujours manifesté une forte volonté d’ancrer son savoir-faire historique dans son époque en multipliant les collaboration avec des artistes contemporains. Et cette saison, si c’est Tom Dixon qui a conçu un flaconnage d’exception pour la cuvée XO, c’est l’ami Shepard qui s’y est collé pour la cuvée Very Special (VS), lancée à la fin de l’année 2014.

Les tons noir, or et rouge qui font l’identité visuelle d’Hennessy ne pouvaient que lui plaire. « Il existe une véritable connexion entre la façon dont je travaille et la façon dont opère Hennessy », confirme l’artiste. Le résultat : un mandala fleuri avec en son centre une étoile qui enserre la signature de l’artiste, la figure d’Obey, allié à de multiples détails partout sur la bouteille. Symbole de l’éternelle quête de perfection artistique qui anime Shepard Fairey, l’étoile est également justifiée par son auteur comme un mantra pour les amateurs d’Hennessy Very Special : “Toujours garder ses yeux, son esprit et son palais ouverts à la beauté, à la passion et au défi”.

 

Louise Bollecker et Thierry Richard

 

HENNESSY / Shepard Fairey’s limited edition / BRAND-DOCUMENT FULL FILM from The french accent on Vimeo.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×