Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Francesco Smalto (1927 - 2015)

Francesco Smalto (1927 – 2015)

A ce moment là, il n’était nullement question de sprezzatura. Le négligé, l’épaule tombante, la carrure large : très peu pour lui. Lorsque le tout jeune Francesco Smalto lance sa propre griffe, en 1962 et s’installe rue de La Boétie, il a en tête de redonner à l’homme son allure par une coupe impeccable et ajustée. Tout tombe net. Les étoffes sont irréprochables. La silhouette, c’est avant tout l’épaule. Celle de Smalto est fameuse. Enroulée, mais pas trop, architecturée sans être austère. Et surtout terriblement confortable. Les adeptes n’en démordront jamais.

Sans les paparazzi, la liste des clients relèverait du secret de la confession. Banquiers ou playboys, ils voulurent tous leur complet Smalto, qui composa aussi bon nombre de garde-robes pour des chefs d’Etat. Hassan II ou Omar Bongo furent des fidèles. François Mitterrand succomba quelques fois. Charles Aznavour était si fier de ses costumes de scène qu’il ouvrait ses spectacles en remerciant le maître tailleur. Un beau chemin parcouru pour l’enfant de Calabre qui confectionna son premier costume à quatorze ans, apprenti, fit un stage chez Harris, à New York. Le tailleur du Président, lui avait-on dit. Promesse tenue : le jeune italien doit un jour prendre les mesures de JFK. Comme dans un film.

Des superproductions, Francesco Smalto en connaîtra bien d’autres. Passionné par le 7ème art et cette manière de donner liberté à la créativité, il dessine et confectionne les tenues de nombreux films, revisitant avec bonheur les époques. Jean-Paul Belmondo est un Stavisky flamboyant, en tenues très 30, tandis que Sean Connery est un bandit de haut vol et un dandy victorien parfait dans La grande attaque du train d’or.

Sa bonne humeur était communicative, mais son œil ne tolérait aucune imperfection. De Francesco Smalto, Françoise Sagan dira : «C’est un de ces rares hommes qui peuvent mêler le luxe et la sobriété, le quotidien et l’éclat. C’est un artisan et un seigneur». Des mots taillés sur mesure.

 

Sixtine Verneuil

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×