Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Tour Auto #4 : Une histoire d'amitié en BMW 1800

Tour Auto #4 : Une histoire d’amitié en BMW 1800

Julien Lemeille et Jeremy Garamond, tous deux 38 ans, entrepreneurs, passionnés d’automobiles et de belles aventures ont su faire de l’habitacle de leur BMW 1800 TI le symbole de leur amitié.

L’auto n’est pas commune, on ne peut d’ailleurs pas vraiment dire qu’elle soit belle mais elle cache bien son jeu… Et c’est bien cela qui a plu d’emblée à Julien. Liste des autos éligibles au Tour Auto en main, Julien s’est mis il y a quelques années en quête de la perle rare, celle qui offrirait le meilleur ratio performance et prix d’achat et son regard a croisé celui de la BMW 1800 TI, une auto quelque peu oubliée y compris des amateurs avertis.

Lancée en 1964 par BMW, cette berline sportive s’est en effet d’emblée illustrée et imposée dans les plus grandes compétitions sur les circuits mythiques européens. Véritable star à l’époque, elle préfigura la gamme Motorsport de BMW baptisée M. Bref une légende du sport automobile devenue malheureusement graal introuvable pour nos deux compères.

Il a fallu en effet trois ans pour dénicher la perle rare, celle qui serait saine avec un historique limpide et un tarif correct. Et c’est en Suède que se cachait celle qui trouva grâce à leurs yeux. Vendue neuve en 1965, l’auto a été vue dans de nombreuses compétitions locales avec un habitacle dépouillé au maximum afin de gagner du poids. Après une négociation avec le vendeur viking au coup de volant redoutable, Julien a ramené l’auto en grande partie par la route en France, une véritable expédition !

Vue l’an passé au Tour Auto dans le plateau 3 en compétition, la BMW a alterné le meilleur avec des temps records et le moins bon dû à un manque de fiabilité conséquence d’une mise au point trop tardive… Cette année, Julien et Jeremy ont aligné plusieurs temps scratch de leur plateau, battant les redoutables Alfa GTA et énervant au passage de nombreux pilotes assez surpris des performances de nos deux amis plutôt doués. Ils ont ainsi avalé d’une traite les deux épreuves spéciales de la matinée entre Vichy et le circuit de Charade malgré des problèmes de freins et de train avant qui les ont obligé à ralentir le rythme en ne faisant que le 6ème meilleur temps toutes autos confondues dans la seconde épreuve ! Le tout sans se départir de leurs sourires permanents ni de leur don pour la débrouillardise afin de démêler toutes sortes de problèmes comme une panne d’essence au milieu de nulle part.

Signalons en outre que Jeremy et Julien ont décidé cette année de courir pour une très belle cause, celle des P’tits Cracks venant soutenir des enfants atteints d’un cancer. Le sourire des enfants venus au Grand Palais découvrir les autos et rencontrer notre équipage valait d’ailleurs à lui seul toutes les victoires…

Souhaitons à nos Grands Ducs de continuer sur cette belle lancée jusqu’à Biarritz, ils le méritent amplement et prouvent qu’on peut s’amuser et briller avec du talent et un peu de système D !

 

Etienne Raynaud
(Photographies : Rémi Dargegen et Les P’tits Cracks)

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×