Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Hartford, une histoire de famille

Hartford, une histoire de famille

Parce qu’il ne retrouve pas en France la qualité des chemises achetées dans des surplus américains, Yves Chareton décide de partir aux États-Unis pour trouver un fabricant qui pourrait lui fabriquer des chemises en chambray, madras ou flanelle. Un atelier travaillant pour Brooks Brothers lui ouvre ses portes et produit les premières chemises. Nous sommes en 1979, la marque Hartford vient de naître.

Hartford (nommée ainsi d’après la capitale du Connecticut), marque discrète comme son créateur, puise ses racines dans l’amour de l’American Way of Life et du vêtement utilitaire américain. Hartford, c’est un bout d’Amérique dans notre hexagone. Celle qui nous fascine depuis notre enfance, celle de l’Ouest américain entre cow-boys et surfers et celle de la côte Est avec ses universités et l’Ivy League.

Présente dans le monde entier, Hartford c’est aussi une histoire de famille discrète avec, à sa tête, Yves Chareton qui depuis 1979 construit tranquillement une marque solide pour l’homme, la femme et l’enfant tout en gardant son cap : ne pas succomber aux travers des modes, adapter ses produits à sa clientèle, garder son ADN.

Hartford n’a pas attendu la mode du style « preppy » pour nous rappeler que les boardshorts, les chemises en Oxford, les pantalons Chino ou les vestes en peau retournée étaient cool. Aujourd’hui c’est son fils Yann s’occupe du marketing et de la communication, sa fille Marina gèrant le style Femme et Guillaume, son neveu, la partie export. Yves, quant à lui, continue de s’occuper de la création et chine des objets, des vêtements et des accessoires vintage comme une inépuisable inspiration.

Hartford compose un vestiaire où la matière est reine, tout en proposant un prix très compétitif grâce à une relation de longue date avec des fabricants qui lui font confiance. Mais ici l’atelier prime sur le pays d’origine, le savoir-faire est plus important que le « made in ».

On aime la chemise teinte en pièce et légèrement délavée, ses chambray, ses boardshorts, ses polos en jersey, ses cravates en laine rustique (un must !) Un vestiaire de bons basiques pour tous les jours, sans prétention, fait de multiples détails et de belles matières qui confèrent à celui qui les porte un style très « king of cool ». En somme, un vintage américain à la sauce française contemporaine.

 

Guillaume Cadot

 

Liste des boutiques : http://www.hartford.fr/boutique/
Site web : Hartford

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×