Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Salina, la magie des îles Eoliennes

Salina, la magie des îles Eoliennes

Au large de la Sicile, un chapelet de sept petits cailloux se murmurent encore des histoires de volcans.

Isolées, encore préservées, Alicudi, Filicudi, Lipari, Panarea, Salina, Stromboli et Vulcano accueillent chaque année de plus en plus de curieux, du touriste globe-trotter au jet-setter branché.

Mais pour l’instant, restons un instant sur la plus authentique, la plus sauvage de ces îles volcaniques : Salina. Un petit port. Une « capitale » de poche dans laquelle on déambule en se régalant de douceurs italiennes. Et surtout six volcans majestueux : l’île possède les reliefs les plus élevés de l’archipel. Deuxième île de l’archipel par sa superficie et sa population, Salina est une merveille aux milles ressources, naturelles notamment. Vous l’aurez probablement deviné, son nom dérive bien du mot « sel » puisqu’il n’y a encore pas si longtemps, on en extrayait d’un petit étang.

Esthétique, oui. Historique, plus encore ! En effet, Salina a connu des mouvements de population erratiques. Avant de se délester d’une grande partie de sa population lors des invasions barbares au XVe siècle, Salina est pendant près d’un millénaire l’île la plus peuplée des Eoliennes.

Mais revenons à notre époque. Sur l’île, on vous conseille l’hôtel Signum à une vingtaine de kilomètres de Santa Maria. Cette institution, installée dans le minuscule village de Malfa, est uniquement accessible par une venelle bordée de bougainvillées roses. Au bout de celle-ci, une terrasse ainsi qu’une vue imprenable sur le Stromboli, volcan le plus mythique des Eoliennes. Calme et sérénité devant un imposant cratère, c’est possible. On aime venir au Signum pour son charme si particulier, ses chambres joliment décorées, sa cuisine raffinée (risottos crémeux, thons ou espadons grillés, caponatas de légumes…), ses apéros face au volcan. Côté loisirs, Salina ne possède pas de plage de sable blanc (ce qui la préserve du tourisme de masse). L’île est très escarpée mais vous pouvez toujours rejoindre, à pieds, la plage de galets qui se trouve en contrebas et admirer l’activité volcanique; le Stromboli ayant pour caractéristique de rentrer en éruption au minimum une fois toutes les heures.

On aime la singularité de cette île, le magnétisme qu’elle exerce et surtout sa séduisante étrangeté.

 

Capucine Graby
(en collaboration avec MyMoonSpots)

 

    Infos pratiques    

Hôtel Signum
Chambres pour 2 personnes avec petit-déjeuner à partir de 125 euros en basse saison.
Excellente demi-pension.
Un spa est aussi à la disposition des clients.

QUE RAPPORTER ?
Des câpres, et encore des câpres ! (Celles de Salina sont exportées dans le monde entier)
QUAND Y ALLER ?
Même en plein été, Salina reste relativement préservée. Si possible privilégier le mois de juin et septembre, idylliques.
GREAT FOR KIDS
Enfants accueillis à bras ouverts. S’ils ne sont pas séduits par la plage de galets, la piscine de l’hôtel est à leur disposition
COMMENT ?
Vol direct pour la Sicile via les compagnies low cost. Ensuite, bateau à partir de l’embarcadère de Milazzo ou éventuellement au départ de Palerme (un peu moins de ferrys et navigation un peu plus longue) et même Naples.
 L’expérience à vivre dans les Iles Eoliennes : Escalader le Stromboli
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×