Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Cuve 38 : 25 ans de passion pour un champagne

Cuve 38 : 25 ans de passion pour un champagne

Un champagne : Cuve 38. Une maison : champagne Henriot. Un projet un peu fou – il faut bien cela pour faire des grands vins – initié en 1990 par Joseph Henriot et concrétisé par son fils Thomas. Le tout sous le regard bienveillant de Laurent Fresnet, chef de cave. Un peu comme un portrait de famille.

1990 donc. Difficile de mieux marquer la qualité exceptionnelle de cette année-là en Champagne qu’en prenant pour témoin de cette entreprise ambitieuse un millésime tout aussi majestueux. Les conditions sont idéales, les vins un régal, l’issue à rendre pâle. En Joseph germe l’idée de conserver précieusement, chaque année, une partie de la récolte dans une seule et même cuve : la cuve n°38 (on y arrive !).

Chaque année sans faute, les meilleurs chardonnays des plus belles parcelles dans l’escarcelle de la Maison élisent domicile dans la cuve n°38, d’une contenance de 467 hectolitres. Vingt-cinq ans plus tard, Thomas boucle la boucle et tire 1000 magnums de cette cuve, dont le nom résonne en eux comme un écho lancé du haut d’une montagne, et crée cette cuvée « Réserve Perpétuelle ».

Le résultat ? Un concentré de vingt-cinq ans d’histoire et de passion. Un flambeau passé de la main du père à celle de son fils. Un grand champagne dense et délicat, minéral et complexe, frais et intense. Un chant à la mémoire d’une famille et à celle d’un terroir. Et un hommage encore plus marquant à M. Joseph Henriot, disparu en avril dernier.

Voilà un vin qui vaut bien une place dans le salon, entre le portrait de belle-maman, le cerf empaillé et les autres objets qui font la fierté de la famille à travers les générations et le temps.

 

Marie Mascré

 

Champagne Henriot
Prix conseillé (Cuve 38):
500€
Chez les meilleurs cavistes

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×