Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

De la bonne nuance de gris pour un costume

De la bonne nuance de gris pour un costume

Le costume gris n’a pas bonne cote. Il est triste. Car il n’est pas traité comme il le faudrait. C’est le costume du premier entretien dans une grande entreprise pour tenter sa chance devant d’autres costumes gris insipides. C’est le costume passe-partout, fade et sans charme, utilisé par des directeurs de ces mêmes grandes entreprises comme les employés de la fonction publique.  « Oh vous savez, un costume gris anthracite va avec tout », claironne le mauvais vendeur des grands magasins. Et bien non, il ne va pas avec tout surtout quand on décide de porter uniquement la veste avec un jeans et des chaussures noires. Arrêtons le massacre !

Il est temps de réhabiliter ce bon vieux costard et de le sortir de sa (mauvaise) grisaille. Voici comment vous pourriez avoir envie de le porter à nouveau. Pardon, de le porter enfin ! Et de trouver le bon en cette rentrée automnale.

1. On oublie ce gris anthracite qui va avec tout ! On laisse cela à d’autres. Regardez du côté des autres gris. Prenez comme base ce gris foncé ordinaire et montez ou descendez de quelques tons. Gris souris, gris ardoise, gris plomb, gris caviar. Jusqu’à des gris plus clairs, même en hiver. De l’importance des nuances dans le gris…

2. Préférez choisir votre costume gris dans une flanelle plutôt que dans une laine sèche de type Super 120. Le feutré de cette matière lui convient mieux. La couleur prend du relief, du toucher, bref le costume vous donne du style et de l’élégance soyeuse. Si vous tenez à un tissu plus sec alors choisissez un ton plus clair. Et pensez au sergé (un tissu sec avec de fines diagonales qui vont de gauche à droite en remontant) ou fil-à-fil (un tissu chiné obtenu par l’utilisation de 2 teintes de fils qui vont donner au tissu un aspect de faux uni). Imaginez-le en version Prince-de-Galles, ou à larges carreaux discrets, voir en rayures tennis. Donnez-lui un peu de vie que diable !

3. Droit ou croisé ? On aurait tendance à dire les deux mon cher tailleur ! Un droit en tissu sergé un peu plus clair, un croisé en flanelle gris souris comme le portait admirablement Gianni Agnelli. Avec ces deux mises, vous êtes prêt à affronter tous types d’événements, de votre bureau au bar d’hôtel.

4. On chausse quoi avec son (enfin) beau costume gris ? Vous allez voir votre banquier, une paire de richelieu noir. Vous passez votre journée au bureau, une paire de derby marron foncé ou burgundy. Il fait beau dehors, une paire de chukka boots (vous savez ce que c’est maintenant) en veau velours marron. Vous partez en Italie, les mêmes boots dans une teinte plus claire ! Vous vous foutez des conventions, portez des mocassins en veau velours marron avec. Vous partez en courant à votre partie de tennis, chaussez des Superga, vous verrez ce n’est pas si mal avec un pantalon gris !

5. Pour le reste de votre mise (chemise, cravate), gardez toujours à l’esprit le côté un peu strict de ce costume, c’est ce qui lui va le mieux. On n’est pas à Miami (Vice) donc pas de chemise à fleur ni fantaisie. Du bleu ou du blanc et ce sera parfait. Une cravate stricte autour des bleu marine voire des rouges. On évite les soies brillantes, on préfère les versions tricots. Pochette si vous voulez, plutôt discrète, ou simplement blanche, plié « TV fold » (droite) et c’est suffisant. Lancez-vous aussi dans le combo, chemise blanche et cravate en laine ou tricot noir. Effet immédiat assuré.

Voilà, vous savez maintenant quoi répondre à cet arrogant vendeur qui essayera de vous faire endosser un costume anthracite qui va avec tout !

 

Guillaume Cadot

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×