Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Horlogerie allemande : la Deutsche Qualität

Horlogerie allemande : la Deutsche Qualität

Le « Made in Germany » souffre ces temps ci d’un vent mauvais en provenance directe de chez VW. Mais pour les amateurs de montres, ce serait plutôt le contraire. L’horlo teutonne se porte comme un charme.

Depuis la chute du mur, l’industrie horlogère allemande a repris du poil de la bête. A Glashütte ou autour, en Saxe ou Forêt-noire, des maisons confidentielles aux productions de très grande qualité en remontrent désormais aux plus fameuses enseignes helvètes. On est bien loin des coucous pour touristes, certaines font pâlir d’envie les plus grands collectionneurs.
Voici nos cinq préférences, dans l’ordre.

Glashu_tte_Original_Senator_Cosmopolite_Red_Gold_6Glashütte Senator Cosmopolite

C’est la dernière née de la manufacture saxonne, et on l’adore. Ultra précise, cette pièce d’apparence très classique affiche l’heure universelle tout en demeurant parfaitement lisible. Le boîtier en or blanc et le mouvement sont remarquablement finis. Un joyau…. mais bien sûr, il est des premiers prix moins onéreux et tout aussi attractifs.

« Senator Cosmopolite », de Glashütte Original.
Prix : 38 400€,

 

 

ALS_117_GrandeLange1_2_640_360_s_c1_center_centerLange 1, de Lange & Söhne

Rigueur allemande, haute technicité et qualité irréprochable sont les mamelles de « Langue » comme l’appellent les puristes. Seulement 25 ans après son redémarrage, la manufacture rivalise déjà avec Patek Philippe. Devenue une icône horlogère, la Lange 1, d’un raffinement extrême, à la fois pure par son design et par sa technique horlogère, est produite dans la manufacture de Glasshütte. Actuellement, c’est l’un des garde temps les plus désirables disponibles sur le marché.

Lange & Söhne
A partir de 28 000€

 

 

99173Calibre 99.1, de Dornblüth & Söhne

Lancée en 1999, la marque réalise des pièces de belle facture, inspirées des montres d’observation. Les cadrans sont magnifiques, très lisibles, avec les aiguilles bleuies à la flamme. Les mouvements de manufacture présentent quant à eux de belles décorations à l’allemande réalisées à la main. Une trentaine de références, dont le calibre 99.1 à remontage manuel qui n’a pas à rougir devant la concurrence.

Dornblüth & Söhne
Prix : 3 700€,

 

 

wempe32Zeitmeister, de Wempe

Comme Bucherer, le distributeur allemand produit depuis dix ans des garde temps à Glashütte. Positionné sur le milieu de gamme, la collection Zeitmaster (900 € environ, certes, avec un mouvement à quartz), rencontre un franc succès. Evidemment, des pièces de haute horlogerie plus chères, de 5000 à 70 000 euros pour les fans de complications.

Collection Zeitmaster de Wempe
A partir de 900€

 


nomos-wempe-newyork-intro
Nomos

C’est, toutes proportions gardées, le Pequignet d’outre-Rhin. Créée en 1990, cette marque contemporaine offre un visage design à des mouvements mécaniques. Les prix entre 900 et 4000 € séduisent aussi bien des néophytes que des fondus d’horlogerie. L’inspiration bahaus à la mode fait beaucoup pour le succès de la manufacture, discrète autant que florissante.

Nomos
A partir de 900€

Aymeric Mantoux

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×