Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Mourir avec style (dans un James Bond)

Mourir avec style (dans un James Bond)

Si James Bond porte toujours avec élégance son permis de tuer au cinéma depuis 1962, ses ennemis n’ont pas à rougir de leurs mises vestimentaires pour mourir. Mourir avec style ? Ils en ont l’habitude puisque normalement à chaque fin d’épisode, 007 triomphe du mal. Mais leur panache, leur folie, leur grandiloquence étant très Grand Duc, nous avons décidé de leur rendre hommage stylistiquement parlant à deux jours des chrysanthèmes… Dix tenues estampillées « Bond Villain approved » que nous avons classées en quatre catégories.

 

La tenue de référence chez les méchants
Ernst Stavro BlofeldLes cols type Mao ou veste ouvrière. La signature de la tenue officielle du méchant parmi les méchants, Ernst Stavro Blofeld, membre du Spectre que l’on a découvert pour la première fois à l’écran dans You Only Live Twice sous les traits de Donald Pleasance. Une veste couleur mastic boutonnée jusqu’au cou se terminant par un col chemise. La tenue du révolutionnaire, du tyran version planétaire, emmenant les foules dans son délire paranoïaque. Un clin d’œil à la Guerre Froide, la bataille entre l’Est et l’Ouest, entre les costumes cravates capitalistes et la veste de travail socialiste. Le monde meilleur se construit avec un costume venu du peuple. D’autres génies du mal l’adopteront : Hugo Drax dans Moonraker, Karl Stromberg dans The Spy who Loved Me ou encore, dans une version plus asiatisante, le célèbre Dr No magnifié d’une paire de gants noirs… C’est la tenue des grands révolutionnaires de l’humanité, ceux qui veulent créer une nouvelle arche de Noé dans l’espace (Drax) ou sous les mers (Stromberg). C’est la « Villain » tenue.

 

Les tenues d’esthètes.
Kamal KhanL’ennemi peut aussi utiliser les mêmes codes vestimentaires pour se placer, en termes stylistiques, en concurrence directe avec 007 ; être habillé comme il le faut en fonction des circonstances et toujours avec élégance. Auric Goldfinger (Goldfinger) maîtrise la tenue de golf aussi bien que la chemisette hawaïenne à Miami ou le costume de gentleman farmer dans son haras du Kentucky. Le physique d’empereur romain du très chic Largo dans Thunderball porte à merveille le smoking avec veste blanche sous les tropiques avec bandeau sur l’oeil. Le très élégant Kamal Khan joué par Louis Jourdan dans Octopussy passe habilement du costume traditionnel indien au costume gris deux boutons en toute facilité et en gardant l’attitude adéquate ! Sans oublier Le Chiffre dans Casino Royale sous les traits de l’acteur Mads Mikkelsen en smoking et chemise noire, comme pour mieux accentuer le mal.

 

Les tenues excentriques.
Raoul SilvaLa folie meurtrière du méchant peut également se deviner par ses tenues. On pense bien sûr inévitablement au Docteur Kananga et son double Mr Big dans le très pop Live And Let Die. Col pelle à tarte, costume blanc et chemise rouge ou perfecto en daim et canne avec pommeau d’argent « vaudou-isé » par le Baron Samedi. Plus discret mais terriblement efficace, The Man with the Golden Gun, Francisco Scaramanga, qui reprend la veste Blofeld en version col colonial avec cravate noire. Sans oublier le doux dingue Max Zorin dans le très eighties A View To A Kill interprété par le génial Christopher Walken : cheveux blonds peroxydés « Billy Idol », paire de lunettes cerclée d’or aux verres fumées et smoking. Javier Barden lui rendra hommage dans Skyfall avec le personnage de Raoul Silva. Même couleur de cheveux, même sourire diabolique, habillé en chemise à motifs géométriques Prada et blazer beige, très nouveau riche. On rappellera aussi le look « Miami Vice » de Franz Sanchez dans Licence to kill, avec chemise en soie brillante et Rolex Président or jaune sans oublier l’iguane sur l’épaule.

 

Les uniformes.
OddjobQue seraient ces génies du mal sans leurs seconds couteaux ? Oublier Nick Nack dans The Man with the Golden Gun ou Oddjob dans Goldfinger, c’est omettre une part importante du style incarné par le monde des « Villains ». L’uniforme de butler leur va à merveille. Dans le même registre l’ex agent du SMERSH passé au service du Spectre, Rosa Klebb (From Russia with Love), porte le strict tailleur gris de l’agent de l’Est comme personne. Là encore la veste reprend l’esprit col Mao des vestes de Blofeld (décidément !).

Voilà, messieurs, il est maintenant temps de mourir. Toussaint-ment vôtre !

 

Guillaume Cadot

 

Bande-Annonce de Spectre de Sam Mendes.
Et une autre, encore meilleure.
Sortie le 11 Novembre.

 

 

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×