Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Where the Fuck did Monday go...

Where the Fuck did Monday go…

Chantait Bowie dans « Girl loves me », l’une des chansons de son tout dernier album, Blackstar.

Entre Grands Ducs, et tout particulièrement entre Grands Ducs mélomanes, revenons un instant sur celui qui a incarné tant de personnages-effigies durant sa carrière, et en particulier celle du Thin White Duke.

Je vous épargnerai les épitaphes diverses – vous aurez pu les lire ces derniers jours, la presse, le web en débordent… pour beaucoup d’entre vous / nous, David Bowie c’est Ziggy Stardust, « Space Oddity », « Starman », « China Girl » ou « Let’s Dance », c’est peut-être aussi cette jolie exposition fétichiste qu’on aura pu voir l’année dernière à la Philarmonie, et qui avait surtout pour but de montrer ses fabuleux costumes de scène, meme si … Quand meme un peu les différents univers et périodes de l’artiste – et ce jeu de clés de Hauptstrasse 155, l’appartement berlinois où Bowie a vécu vers 1976/77 et dont les propriétaires gardent encore l’étiquette sur la boite au lettres comme un trésor… « Pop/Bowie »…

C’est ce pas tout à fait vieux monsieur qui se faisait si discret au milieu des new-yorkers, parfois accompagnée d’une sculpturale pas encore vieille dame, ancien top model, à son bras, celui qui respirait la sérénité et qui n’avait plus rien à prouver, celui qui avait depuis longtemps abandonné l’idée de se déguiser en dame, qui est parti en silence, évaporé comme s’il n’était même pas mort tant il était devenu irréel

J’ai bien connu David Bowie

Quand je dis que j’ai bien connu David Bowie, c’est surtout lui qui m’a bien connue car il m’a accompagnée depuis l’enfance – aussi, lorsque ce lundi matin j’ai entendu la triste annonce, après quelques secondes d’incrédulité je me suis retrouvée en larmes dans mon bain, pleurant plus fort que si j’avais perdu mon père (et même encore là, maintenant, toujours en l’écrivant) – la comparaison semblera peut-être un peu abusive, mais quelle ouverture au monde, qui fait que parfois vous donnez à un parfait inconnu le si rare et privilégié titre de père spirituel !

David Bowie nous a bien connus

Il a beaucoup ouvert, beaucoup découvert, beaucoup inventé, beaucoup détourné, beaucoup influencé, il s’est beaucoup servi et il nous a beaucoup donné.

Son influence, son héritage sont sans limites, nous tous baignons sans le savoir dans un univers socio culturel qu’il a profondément fait évoluer.

Ouverts, pour moi, à travers lui sont les royaumes sans fin : celui de la musique, bien sûr, Brian Eno, les Stooges, Iggy, mais aussi Kurt Weill, Philip Glass, plus de jazz, plus de punk, plus de dark, plus de funk, plus de soul, plus de pop, plus de classique, plus de cold wave, plus de new wave, plus d’indus, plus d’indé – Otto Dix, Egon Schiele, George Orwell, William Burroughs,Nick Roeg, Sakamoto, Londres, New York, Berlin, Tokyo et tout le Japon… le glam, le glitter, les costards cintrés, Kansai Yamamoto, le maquillage, les garçons/filles, les filles/garçons, la fascination, le rejet, le cul, la drogue, la nuit, le monde.

Comme je l’ai encore lu hier soir, « David Bowie proved that you can change as much as you like without ever stooping of being yourself »

Je vous dirai juste que dans le clip « Lazarus » il porte un costume qu’il a déjà porté il y a 40 ans – rien n’est laissé au hasard (mais le hasard avait rarement sa place) et que mes albums favoris sont Aladdin Sane, Diamond Dogs, Young Americans, Station to Station et Scary Monsters, mais surtout Low, Heroes & Lodger – composés et produits entre Hérouville et Berlin, et qui comportent notamment des instrumentaux remarquables

Un album photo, et quelques titres pour finir et vous laisser avec lui.

 


Nathalie Gastone

 

The Secret Life of Arabia / HEROES
Neuköln / HEROES
Golden Years / STATION TO STATION
Panic in Detroit / ALADDIN SANE
Be my Wife / LOW
Young Americans / YOUNG AMERICANS
DJ / LODGER
We Are the Dead / DIAMOND DOGS
John I’m only dancing / ALADDIN SANE
Sound & Vision / LOW
Night Flights / BLACK TIE WHITE NOISE
Fashion / SCARY MONSTERS
Thursday’s Child / ‘HOURS…’
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×