Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Le Galion, cap sur la Cologne

Le Galion, cap sur la Cologne

Parmi les belles endormies de la parfumerie ayant rouvert les yeux récemment, la maison Le Galion est de celles dont la mise en sommeil fut relativement brève.

Créée en 1930 par le Prince Murat, la marque est reprise cinq ans après par le parfumeur Paul Vacher. Ce dernier imagine à tout va : Sortilège, Bourrasque, Iris, Tubéreuse ou encore Brumes.
À l’époque, on ne compte plus les maisons de parfum mais Le Galion se distingue par son chic parisien, so French. En 1956, L’Officiel de la Mode parle même de fragrances « à la fois ardentes et subtiles, qui créent un sillage d’admiration derrière celles et ceux qui savent les porter ». Les publicités ajoutent un zeste de provocation : « Sortilège, le parfum qui rend les femmes fidèles. À leur parfum » (1965). Notons que Vacher, via Le Galion, a fourni pendant plus de trente ans le concentré de Miss Dior à la maison éponyme, dont il fut le conseiller. Il meurt en 1975. Le navire s’échoue bientôt dans le giron du groupe lessivier Sara Lee pour sombrer dans l’oubli dix ans plus tard.

En 2014, Nicolas Chabot retrouve la fille de Vacher, elle-même créatrice de parfums et relance la marque. Dix fragrances classiques, nées entre 1936 et 1972, sont rééditées, comme Special for Gentlemen, premier masculin du label, une fougère orientale et ambrée, à cheval entre le fauteuil du barbier et celui de Don Draper dans Mad Men… Éminemment Grands Ducs ! Ces indémodables sont rejoints par des nouveautés impregnées d’une « élégance intemporelle à la française », dixit Chabot. Tels ces deux jus frais qui rejoignent la flotte du Galion pour les beaux jours : Cologne (fleur d’oranger, sauge sclarée, neroli), classique, élégante, dotée d’une facette chaleureuse et baumée, et la très aromatique Cologne Nocturne (romarin, lavande, thym…), notre préférée, plus adaptée à l’apéro Spritz du soir…

A noter que toutes deux sont créées par Rodrigo Flores-Roux, déjà auteur de Happy pour Clinique et Neroli Porto Fino pour Tom Ford. Un créateur ému par la demande du Galion, puisque, pour la petite histoire, sa mère portait… Sortilège.

 

Guillaume Tesson
(Photographies : Roberto Greco)

 

La Galion
Cologne et Cologne Nocturne,
Eau de Parfum, 100 ml, 140 €.
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×