Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Soleils d’hiver #3 : Gili Lankanfushi

Les Maldives, ce collier éblouissant de perles turquoises sur l’océan Indien qui fait rêver. Doux nuages rosés dans le ciel : on atterrit au petit matin sur une bande étroite entourée d’eau. Brise tiède, odeur sucrée de l’air, moiteur ambiante : un manteau de bien-être entoure le voyageur dès la descente de l’avion…

Large sourire du personnel à l’aéroport, « Welcome to Paradise », valises portées, chaussures confisquées et mises dans un sachet « no news no shoes » – credo des hôtels Soneva dont le Gili faisait partie. Vingt minutes de speedboat et voici donc le Gili Lankanfushi, l’un des plus beaux hôtels du monde. Oui, rien que cela ! Eblouissant. Magnétique. Unique. Merveilleux. Inoubliable…

Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier ce joyau pour happy few désireux de jouer à Robinson Crusoé. Entièrement bâti sur pilotis, Gili est le comble du luxe bio-écolo-bobo. Ici, pas de soieries, talons ou carats à l’instar de certains Palaces jet-set des Maldives. On privilégie le lin et on marche pieds nus sur les pontons patinés par l’eau salée de l’océan. Matériaux bruts – bois, lin, toiles de coton ; couleurs neutres ; vélos à disposition de tous. Immenses Villas (plus de 200 m2 chacune !) largement ouvertes sur le lagon et sa brise chaude, avec accès direct à une eau à 30 degrés et beaucoup d’intimité (délicieux canapés moelleux où il fait bon s’abandonner au bonheur d’être vivant…)

Canoë, planche à voile, tennis, yoga, tai chi, massages magiques – toujours sur pilotis, nombreuses plongées où dansent raies manta, tortues, requins baleine (parfois !), requins de récif inoffensifs (toujours !), dauphins et poissons multicolores : les sources de distractions ne manquent pas.

La table est merveilleusement tenue par Lionel Rigolet, 2 macarons Michelin. Les matières premières sont excellentes, les herbes et certains légumes provenant du potager bio, au cœur de l’île. Le restaurant japonais sert des sushis aussi frais qu’au marché Tsukiji de Tokyo. On peut dîner au-dessus de l’eau, les pieds dans le sable, dans la cave à vins et chocolats, sur un îlot privé, sur un dhoni (bateau maldivien), haut perché… tout est possible. Car, au Gili, le service est décontracté, toujours souriant mais efficace.

Les jours passent, les tensions se dénouent, le farniente et la douceur de vivre s’installent. Immense tristesse de quitter ce paradis sur Terre. Et une promesse faite aux étoiles : y revenir encore…

 

Alix Capet

 

Gili Lankanfushi
Lankanfushi Island,
North Malé Atoll,
Republic of Maldives,
A partir de 870 € / nuit (Villa Suite) avec transferts et petits déjeuners
Un conseil : contrairement aux idées reçues, le temps est tout à fait clément aux Maldives en été ; les hôtels font des promotions et offrent même les dîners dans le prix de la nuitée : n’hésitez pas à consulter leurs sites internet.

 

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×