Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Frauscher Mirage et Demon : des autrichiens dynamiques

Frauscher Mirage et Demon : des autrichiens dynamiques

Lignes épurées, silhouette longiligne, angles vifs pour un design résolument dynamique, le 747 Mirage est un élégant canot à moteur, sportif, performant sur l’eau et sans doute mieux adapté à la mer que certains de ses concurrents sortis des chantiers Riva ou Hodgson. En le voyant épouser la houle méditerranéenne en douceur, on oublie qu’il est né au pied des alpes autrichiennes. Même s’il en a certaines arêtes acérées. Cette unité racée et son petit frère, le 1414 Demon, concrétisent la volonté de la nouvelle génération des fils Frauscher d’offrir à leur clientèle des carènes sources de sensations et de belles émotions. Une rupture avec  les canots à moteur très beaux mais un peu lents qui sortaient traditionnellement du petit chantier familial d’Ohlsdorf depuis sa création en 1927.

Sans renier l’héritage du grand-père Engelbert Frauscher, plaisancier émérite sur les lacs alentours, ni celui de leur père et oncle qui ont consolidé les assises du chantier en fidélisant la clientèle des notables salzbourgeois avec des bateaux classiques, très surs mais peu sportifs, Stefan et Michael Frauscher ont donné un coup de jeune à la PME familiale. Il est vrai que les deux frères sont de grands sportifs, l’un champion de ski nautique, l’autre champion de voile olympique. Ils font appel, en 2000, à Gerald Kiska, un designer autrichien reconnu dans le monde de l’automobile, spécialement auprès des adeptes des lignes acérées et des angles vifs. Suivant l’exemple des motos KTM, les Frauscher lui donnent carte blanche pour rajeunir leurs canots et donc leur clientèle. Le day cruiser 858 Fantom est le premier a bénéficier de cette volonté de modernisme. Thomas Gerzer, le patron du développement chez Frauscher va s’appuyer sur deux nouveaux partenaires : Harry Miesbauer pour la coque et Gerald Kiska pour le design. Satisfait de cette expérience, les Frauscher lui commandent la supervision du 747 Mirage.

Equipé de 430 cv et vendu entre 120 000 € et 150 000 € la classe de ce day-boat a d’ailleurs été consacrée par le Nautic Design Awards 2014. Les aménagements sont heureux avec une plateforme généreuse pour le bain et un accès direct avec le cockpit. L’hydrodynamique a été particulièrement étudiée. Le V marqué de la coque de fibre de verre assure une bonne pénétration dans les vagues. Elle accuse un décroché au centre et les six sortes de longerons incorporés dans la structure favorisent la lévitation du bateau et donc sa performance grâce à la formation d’un coussinet d’air entre la coque et l’eau. Ce système améliore les performances et la maniabilité du bateau notamment en vitesse.

Une technique reprise sur leur dernier modèle, le 1414 Demon.

 

Patricia-M. Colmant

 

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×