Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Nouveaux hôtels parisiens #1 : la Rive Droite

Nouveaux hôtels parisiens #1 : la Rive Droite

Tous à l’hôtel ! Proposition indécente ? Pas seulement : les derniers-nés dans la capitale sont des lieux à manger, à boire, à flâner, pour prendre le temps de vivre, résolument.

 

Le petit dernier : Hôtel Panache, Paris 9ème 

Hotel Panache-1Après le Paradis, le Grand Pigalle et le Bachaumont, l’archi d’intérieur Dorothée Meilichzon crée ici un cocon Art Nouveau et imprime aux murs et au sol ses rythmes géométriques, essaime, çà et là, de splendides lampes en laiton de chez Areti, interrupteurs en céramique années 20, téléphones en bakélite Ericsson 1931, chaises à la Guariche chinées et retapissées… Envie immédiate de transposer cette décoration chez soi ! A table, David Lahner (Racines, Racines 2, Caffè Stern, Le Bon Saint Pourçain), Paul Landre (Racines 2) et William Ranson (Saturne) composent une cuisine fraîche, goûteuse et de saison, arrosée de vins naturels à partir de 22 euros (formule déjeuner) et 7 euros (portions du soir). On y court dès ce week-end !

 

Le plus hot : Hôtel Grand Amour, Paris 10ème 

Hotel Grand Amour 3André Saraiva, baron de la nuit, a posé son Grand Amour rue de la Fidélité, qui mène à la rue de Paradis. On y vient pour petit déjeuner, déjeuner, boire un bon café de barista, dîner, fumer dans le patio aux allures sévillanes, chuchoter dans les petits salons entre cheminée et poissons tropicaux… On apprécie les couverts en argent, le menu dessiné par Olympia Le-Tan et les tenues Kitsuné du staff. Aux étages, œuvres contemporaines aux murs et mobilier années 30 et 50 chiné aux Puces. La moquette sexe de Pierre Frey, déjà vue chez Castel, mène aux chambres – très petites, sans aucun rangement ni télévision : ici, on voyage très léger… ou on profite du day-use, avec son grand amour évidemment !

 

Le plus cosy : Hôtel Providence, Paris 10ème 

Hotel Providence 5Une rue piétonne, des réverbères, des bancs : un hôtel de passe de Strasbourg Saint Denis transformé en un lieu chaleureux, à la Madeleine Castaing, où l’on se sent bien, d’emblée. Eclairage feutré, cheminée qui crépite en hiver, objets chinés un par un. Du velours, du papier peint fleuri ou végétal – House of Hackney s’il vous plaît ! – des tons résolument tendance (moutarde, vert bouteille, bleu canard) : parti-pris de l’accumulation, à l’opposé du minimalisme standardisé. Les chambres, toutes différentes, invitent à la paresse. Pas de bureau, mais un bar avec tous les ingrédients pour mixer soi-même ses cocktails, à moins qu’on ne préfère le Ruinart ou le Perrier-Jouët. Un bistrot chaleureux à la carte courte – Pierre Moussié est en terrain connu. Une terrasse ensoleillée, idyllique aux beaux jours, et un bar à cocktails complètent ce cocon pour lequel on a eu un véritable coup de cœur.

 

Alix Capet

 

Hôtel Panache
40 chambres
A partir de 130 € / nuit
Grand Amour Hôtel
42 chambres
A partir de 135 € / nuit
Day-use de 12h à 15h : 90 €
Hôtel Providence Paris
18 chambres
A partir de 162 € / nuit
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×