Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Autos : les non-bannies du 1er juillet

Autos : les non-bannies du 1er juillet

Dès le 1er juillet prochain, toutes les voitures mises en circulation avant 1997 ne seront plus autorisées à circuler la semaine, entre 8 heures et 20 heures, dans la capitale. Une mesure dont le bénéfice écologique est déjà remis en cause, mais qui plonge dans le plus grand désarroi les propriétaires parisiens d’anciennes Mini, Fiat 500 et autres youngtimers, relégués au rang de passion honteuse par nos chers édiles. Des envies de provocation ? Voici une sélection d’automobiles post 1997, donc éco-compatibles, mais politiquement très incorrectes. Pour les éternels rebelles.

 

Mini-Cooper_S-2000-1600-01Austin Mini Cooper – entre 8 000 et 15 000 euros

Encore très présente dans la capitale, l’ex-reine des villes sera la première victime des mesures anti-pollution. Dommage, sa silhouette faisait partie du paysage urbain et sa cote d’amour n’a jamais vraiment faibli. Seule solution pour les nombreux inconditionnels : choisir l’un des trois derniers millésimes de la Mini originale, entre 1997 et 2000. Un bon placement par ailleurs.

 

classe,g-147aMercedes Classe G – entre 30 000 et 50 000 euros

A Los Angeles, rouler en Classe G est cool. A Paris, c’est presque criminel. Il faut dire que sa haute silhouette impressionne : l’inoxydable baroudeur Mercedes n’attire la sympathie ni des piétons, ni des cyclistes. Mais il s’en fiche. Des innombrables versions, notre préférence va au break long G500 du début des années 2000. Les démonstratives AMG ne sont pas prohibées, mais plutôt destinées aux rappeurs et aux saoudiens.

 

land-rover-defender-90-black-pack.2000x1333.Feb-20-2014_07.49.22.560178Land Rover Defender – entre 10 000 et 40 000 euros

Rouler en Defender dans Paris, c’est un peu comme arpenter les trottoirs avec un husky en laisse. L’un comme l’autre sont nés pour les grands espaces. Cela dit, comme un Defender est très haut, il vous met davantage à l’abri des particules fines. Pas bête ! A noter qu’en 1998, pour célébrer les 50 ans du modèle, une série limitée pourvue d’un V8 de 180cv fut proposée en 25 exemplaires pour la France. Et comme le prix du sans-plomb continue de baisser…

 

bristol_411_2009_pictures_1Bristol 411 Serie 6 – environ 150 000 euros

En 2009, la marque britannique Bristol a l’excellente idée de proposer une version modernisée de sa 411 dont la production avait cessé en 1976. La nouvelle 411 Serie 6 proposait alors un retour aux vraies valeurs : du bois, du cuir et un V8 d’origine Chrysler de 5,9 litres de cylindrée. Hélas, l’usine mit la clé sous la porte deux ans plus tard. Si vous dénichez un des – très – rares exemplaires, l’élite des connoisseurs vous accueillera à bras ouverts.

 

porsche_911_turbo_1995_1Porsche 993 Turbo – entre 150 000 et 200 000 euros

Inutile de rappeler que ce sont les normes anti-pollution qui ont eu la peau du célèbre six-cylindre à plat refroidi par air de la Porsche 911. Dernière mouture à en être équipée : la série 993, produite entre 1993 et 1998. Avec son gabarit contenu et son confort de conduite certain, cette dernière ne déteste pas s’aventurer en ville. Même la puissante Turbo fait preuve d’une grande polyvalence. Les prix, en revanche, sont devenus un peu fous.

 

Bentley-Continental_T-2002-1600-02Bentley Continental T – entre 100 000 et 150 000 euros

Version sportive du coupé Continental, la « T » fut produite entre 1996 et 2002. Sportive ? Pas vraiment. Mais le colossal V8 de 6 750 cc, dont les origines remontent à la fin des années 1950, développe tout de même 426 cv en recrachant tout ce qu’il peut de CO2. L’empattement raccourci et les voies élargies viennent quant à eux viriliser l’allure. Et quelle allure !

 

 

Bertrand Waldbillig

 

Bentley
Bristol
Land Rover
Mercedes-Benz
Mini
Porsche
A noter qu’une pétition circule pour que les anciennes puissent circuler dans Paris après la 1er juillet.
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×