Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Mini Clubman, la mini qui a du style

Mini Clubman, la mini qui a du style

Vous ne pouvez vous résigner à l’interdiction des autos pré 1997 dans Paris et vous cherchez une voiture amusante et différente pour vos déplacements quotidiens ? La Mini Clubman est faite pour vous. Attention cependant, nous parlerons ici de celle considérée à tort comme la vilaine sœur d’une trop belle icône, non du break germanique récent.

La Clubman lancée en 1969 était censée incarner le renouveau et la montée en gamme d’une Mini lancée 10 ans auparavant et dont British Leyland, qui venait de prendre contrôle de la BMC, craignait l’essoufflement. Il s’en écoulera plus de 500 000 exemplaires durant ses 11 ans de carrière alors que la Mini « Classic » restera au catalogue et lui survivra même jusqu’en 2001. La Clubman se distingue par de nouveaux équipements de confort, un tableau de bord et surtout par son profil étonnant : son masque avant aux formes cubiques tranche avec l’arrière tout en rondeur de la Mini Classic, lequel est maintenu.

La Clubman conserve tous les atouts de son ainée, agilité, pep’s et style, et représente une alternative moins convenue et très typée seventies, surtout si vous la choisissez dans sa variante sportive, la 1275 GT, aux couleurs criardes et stickers évocateurs. On pourrait néanmoins lui reprocher de n’être gréée que d’un 1300 cm3 à seul carbu qui lui fait perdre une quinzaine de chevaux par rapport à son aînée, la Mini Cooper S MK3. Mais tout cela peut s’améliorer.

Un choix de connoisseur serait de lui préférer une Clubman Estate, bien moins maniérée que les Mini Countryman à la boiserie apparente. Longtemps malaimée, elle vous permettra pourtant d’arpenter les artères citadines avec une petite réserve de charge sans craindre les jalousies.

Comme pour toute Mini, la mécanique est simple et facile à entretenir. Attention aux modèles avec un moteur très préparé, difficiles à vivre au quotidien. Vérifiez bien que le moteur, notamment en cylindrée, correspond aux spécificités de la Carte Grise, les échanges « non standard » n’étant pas rares dans le monde des Minis. Attention encore à la rouille, ennemie des Minis. Chassez donc points de rouille et cloques au pied du pare-brise, en bas des portes, au niveau des planchers et dans le coffre.

Moins recherchée, la Clubman se trouvera à des budgets beaucoup plus accessibles que sa sœur Mini. Il faudra compter autour de 12 000€ pour un bel exemplaire de 1275 GT. Le break sera lui beaucoup plus accessible mais aussi plus compliqué à trouver en bon état.

 

Jérôme Langlais

 

Mini Clubman dans sa version moderne
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×