Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Le Palais Bulles, folie architecturale à la Pierre Cardin

Le Palais Bulles, folie architecturale à la Pierre Cardin

Rien ne laisse présager que le numéro 33 du boulevard de l’Estérel, au sud de Théoule-sur-Mer, cache une œuvre fièrement exposé face à la mer : l’emblématique Palais Bulles (Bubble House). Poussez en notre compagnie son étonnant portail et (re)découvrez cet ensemble organique à l’architecture proliférante…

C’est Pierre Bernard, industriel, mécène et grand admirateur de l’architecte Antti Lovag qui lui commande la construction d’un palais sur la Côte d’Azur sous forme d’une accumulation de bulles ; le chantier débutera en 1979. Habitologue hongrois, le bâtisseur y voit le « retour aux racines, aux habitats ancestraux : les grottes, l’habitat troglodyte », un lieu dans lequel « l’expression de la beauté, la souplesse, l’harmonie et l’équilibre laissent libre cours à l’imagination. »

Le chantier, inachevé suite au décès de celui qui en est alors le propriétaire, prend un nouveau cap dans les années 90 lorsque Pierre Cardin rachète les lieux. Le styliste fait évoluer le cahier des charges et décide notamment l’implantation d’un théâtre en plein air, différent de celui initialement prévu ; confié à un architecte italien, il offre 500 places assises face à la baie de Cannes devant laquelle s’interpose une scène de 370m² en parquet. Soucieux de définir chaque élément constitutif de la décoration intérieure, il commande à des artistes (Patrice Breteau, Jérôme Tisserand, Daniel You, François Chauvin ou Gérard Le Cloarec) les peintures murales des 10 suites. Il exige, en outre, que l’ensemble du mobilier épouse les formes rondes des parois et soit créé dans le respect de l’esprit du palais, sur mesure.

Lunaire, la villa ne laisse place à aucune arrête vive, aucun angle ; tout s’articule autour de formes arrondies que l’actuel propriétaire, Pierre Cardin, qualifie de féminines. Le palais se pare d’une couleur rosée, celle que le massif de l’Esterel doit à la rhyolite, roche volcanique qui offre à l’édifice la particularité de se fondre dans le paysage…

Pierre Cardin modifiera surtout le statut des lieux, transformant l’initiale résidence privée en espace de réception, profitant notamment de sa proximité avec le Festival de Cannes. La collection de mobilier du couturier ainsi que celle d’objets d’art et de design trouvent ainsi leur place dans les 1200m² habitables, eux-mêmes disposés sur les 8500m² d’un ensemble comprenant notamment bassins sphériques, terrasses et jardin d’agrément.

Il est possible de visiter le Palais Bulles tout comme il est envisageable de le privatiser, le temps d’évènements définis d’avance comme hors du commun !

 

Matthieu Coin

 

Palais Bulles
33 boulevard de l’Estérel,
Théoule-sur-Mer
Visiter le Palais :
D’octobre à avril (tous les mardi à 10 heures)
En mai, juin et septembre (un mardi sur deux)
Tarifs : 20€ (adulte), 10€ (tarif réduit)
Visite guidée et limitée à 8 personnes, réservée au plus de 15 ans
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×