Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Made in web : L'horlogerie 2.0

Made in web : L’horlogerie 2.0

Lever des fonds tout en communiquant à l’international, tester son idée directement auprès des consommateurs et enfin pré-vendre des produits avant même qu’ils ne soient fabriqués… Telles sont les ambitieuses promesses des plates-formes de financement participatif, l’américaine Kickstarter en tête. Et nombreux sont les projets à remporter le jackpot. En horlogerie, les résultats dépassent même toutes les espérances. La preuve avec cinq nouvelles marques de montres qui doivent beaucoup, sinon tout, au crowfunding. Et font souffler un vent de fraîcheur sur l’industrie horlogère…

 

14440631_1771717593099272_2735909613873224489_nKlokers – « Klok-01 Klink-01″
Klokers ne nous promet pas la Lune, mais une lecture de l’heure inédite. Et c’est déjà beaucoup ! Exit donc aiguilles et index traditionnels, remplacés par trois disques tournants, qui ne manqueront pas de vous rappeler les règles à calcul de votre enfance. Normal, l’inspiration vient de là. L’innovation se poursuit avec un boîtier rond et sans cornes qui se clipse sur un bracelet double tour interchangeable. Question look, les années 80 et le groupe Memphis ne sont pas très loin. Et c’est un compliment. Mouvement quartz (Swiss made) avec heures, minutes, secondes. 399 €.

 

 

william_l_1985_bicolore_chronographWilliam L. – « Vintage Chronograph »
Derrière William L. se cache Guillaume Laidet, un jeune passionné de montres tout juste trentenaire qui a eu l’idée brillante de proposer une version moderne et accessible d’un chrono vintage des années 50. Brillante, car le style fait mouche au premier regard. La fabrication est chinoise. Contrairement à beaucoup de grandes marques. William L. assume ce choix pragmatique qui lui permet de proposer une montre séduisante à prix contenu. Mouvement quartz avec heures, minutes, petite seconde, date, chronographe. 189 € .

 

 

14520364_1171833442885967_5853274852036812391_nHuckleberry & Co – « Atticus »
Quand on invoque l’esprit du Bauhaus, il vaut mieux que le résultat soit à la hauteur. Les australiens d’Huckleberry & Co s’en sortent avec les honneurs : leur première montre est une merveille d’équilibre et de raffinement. On aime particulièrement le travail du cadran : clair, net et précis… mais pas ennuyeux, ainsi que les fines anses en lieu et place des cornes habituelles, qui contribuent à alléger visuellement le boîtier de 40mm de diamètre. Mouvement automatique (Miyota) avec heures, minutes, secondes, compteur 24H et indicateur de réserve de marche. 390 €.

 


14624230_683035621850253_3037811406180188160_nHelgray – « Silverstone »

Autre marque à surfer sur la tendance omniprésente des montres vintage : la québécoise Helgray. Lancée en 2014, sa montre inspirée des modèles militaires de la Seconde Guerre mondiale a fait un tabac. Avec ce chronographe tout acier baptisé Silverstone, on change d’ambiance pour se plonger dans l’univers des courses automobile des années 60. De toutes les couleurs de cadran disponibles, le vert offre, à notre sens, le meilleur contraste. Mouvement quartz (Seiko) avec heures, minutes, secondes, date et chronographe. 270 €.

 

 

classic-watch-38-gunmetal-tan-angle-desktop_2048x2048Linjer – « The Classic »
Le minimalisme scandinave dans toute sa splendeur. De l’acier, un cuir (de qualité) et un cadran qui ne s’embarrasse même pas d’un logo… Voilà une tocante qui ne promet pas une gigantesque poilade. Seront conquis les adeptes du low profile, qui restent intransigeants sur la qualité des matériaux. Linjer, c’est aussi une ligne de maroquinerie en cuir. Rien que des basiques, là aussi, mais parfaitement maîtrisés. Mouvement quartz (Ronda) avec heures, minutes, secondes et date. 160 €.

 

Bertrand Waldbillig

 

Helgray
Huckleberry & Co
Klokers
Linjer
William L.

 

 

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×