Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Cinq raisons de s'envoler pour Tofo

Cinq raisons de s’envoler pour Tofo

Avec ses paysages de terre ocre, sa culture métisse et ses 2500 kilomètres de côtes bordées par l’océan Indien, le Mozambique est LA destination qui monte en Afrique. Tofo, petit village de pêcheurs situé dans la province d’Inhambane, offre une introduction toute en douceur à cette ancienne colonie portugaise. Vasco de Gama, en route pour les Indes, fit d’ailleurs sa première escale sur la côte. Le célèbre navigateur, touché par l’accueil bienveillant de la population baptisa la région sous le nom de Terra da boa gente.

Cinq siècles plus tard, l’atmosphère est toujours aussi accueillante dans la baie de Tofo et la vie nocturne souvent animée en fin de semaine… Mais là ne sont pas les seules raisons d’y séjourner…

 

dsc_83921. Il n’y a pas de décalage horaire avec la France
Quand on part chercher le soleil en Asie, en Australie ou en Californie, le jet lag gâche toujours un peu le plaisir. Au Mozambique, inutile d’embarquer ses pilules de mélatonine : Paris et Tofo sont sur le même fuseau horaire. Du coup, même s’il faut transiter par l’Afrique du Sud, le voyage ne vous épuise pas pour la semaine. Compter onze heures de vol entre Paris et Johannesburg, puis deux heures et quelques pour rejoindre le petit aéroport d’Inhambane. Vingt minutes de voiture vous séparent ensuite de la splendide baie de Tofo. Sauf si vous préférez venir en voiture depuis Johannesburg. Une option à considérer, surtout quand on sait que l’acronyme de la compagnie aérienne mozambicaine – la LAM -, est à double sens : Linhas Aéreas de Moçambique, mais aussi Late And Maybe… Pour prendre la route mieux vaut maîtriser la conduite à gauche, disposer d’un 4×4 et de temps. La distance est de 1000 km et nécessite plus d’une journée. La route longe le parc Kruger, alors profitez-en pour faire un stop d’une nuit dans l’une des réserves animalières.

 

img_00422. C’est un paradis vierge, encore préservé du tourisme de masse
A l’exception d’une poignée de backpackers et amateurs de plongée, peu de voyageurs connaissent le charme de Tofo : son marché artisanal, ses petits restaurants où la pêche du jour cuit sur des pierres chaudes, ses maisons aux teintes azur, sa plage de sable blanc qui s’étire sur des kilomètres jusqu’à la pointe de Barra et ses côtes vierges, protégées par la silhouette rassurante des dunes…. Deux fois par jour, la marée creuse dans le sable des piscines naturelles pour ceux qui hésitent à se laisser rouler par les vagues. Tofinho, la plage voisine, décoiffe davantage, pour le plus grand plaisir des kitesurfeurs. C’est là, dans des bungalows en bois perchés en haut des dunes, que les sud-africains viennent passer leurs vacances. A condition d’éviter les congés de fin d’année, Tofo reste un village paradisiaque d’initiés.

 

whales-sharks-0273. C’est l’un des plus beaux spots de plongée au monde
Situé au bord du canal du Mozambique, Tofo est baigné par des eaux turquoises qui abritent une faune marine d’une extraordinaire variété. Les courants, riches en plancton, attirent raies manta, mérous, requins-marteau et autres bancs de barracudas. On y croise aussi les rares requins baleines, colosses des mers inoffensifs, qui semblent avoir élu domicile au large du village. Crabes orang-outan, murènes léopard, crevettes arlequin et autres poissons crocodiles font également le bonheur des photographes sous-marins. Mais, on ne va pas se mentir, la plongée à Tofo est assez sportive et la mer rarement d’huile. Heureusement, les deux centres de plongée de Tofo sont très professionnels, bien équipés et dotés d’instructeurs aussi sécurisants que pédagogues. Et si la plongée bouteille ne vous tente guère, la baie de Tofo est également prisée des pêcheurs au gros, des surfeurs et kitesurfeurs…

 

dsc_87314. No news, no shoes
Abandonnez la voiture, vos chaussures, vos smartphones et votre fil Twitter. Déconnectez. A Tofo, tout est accessible à pied. Laissez le sable blanc couler entre vos doigts pour mieux laisser le temps filer. Levez-vous avec le soleil et les oiseaux pour assister au ballet des crabes qui jouent avec la marée. Escaladez les dunes pour un peu de hauteur et enchaînez avec une salutation au soleil. Embarquez pour un safari marin avec masque et tuba pour contempler les poissons-clowns jouant à cache-cache dans les anémones de mer. Profitez des lumières rasantes de la fin de journée pour vous offrir une longue balade à cheval avant d’aller flâner dans le marché artisanal et craquer pour une pièce de capulana (tissu à motifs traditionnel et très coloré porté au Mozambique). Si vraiment, vous tenez à faire bisquer les copains restés dans la grisaille urbaine en postant sur Instagram les vagues dansantes de l’océan Pacifique, optez pour un apéro les pieds dans le sable au bar de la guest house Casa na Praia. Une vue imprenable sur la plage et une connexion wifi gracieuse vous y attend.

 

 

13319709_1041836462551543_3467432405130888556_n5. Tous les budgets s’y retrouvent
Le coût de la vie est avantageux à Tofo. Sur le marché, les brochettes de poulet sont vendues quelques centimes d’euros et la bière locale (2M) seulement deux euros. On mange très bien dans les petits restaurants de la ville pour l’équivalent de 5€. Les meilleurs du village sont Branko’s, Casa de comer et Tofo Tofo. Même le prix des plongées sous-marine est avantageux (compter 40€ la plongée). Destination backpackers oblige, on peut se loger à partir de 15€ la nuit dans des auberges de jeunesse à l’ambiance festive comme le Mozambeat Motel, dénicher un bungalow les pieds dans le sable à 80€ ou séjourner dans un hôtel tout confort à moins de 100€. Mais pour un séjour idyllique et des petits-déjeuners maison avec vue sur mer, il n’y a qu’une seule adresse : la guest-house Baia Sonambula.

 

Alexandra Michot 

    Informations Pratiques    

Se loger :
Mozambeat Motel
Casana Praiatofo
Hotel Tofo Mar
Baia Sonambula
Déjeuner/Dîner :
Branko’s
Casa de comer
Tofo Tofo
Casa na Praia
Trouver un spot de plongée :
Diversity Scuba
Peri-Peri Divers
Attention : la monnaie locale au Mozambique est le Métical. Compter 80 MZN pour 1€.

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

TOUS LES VENDREDIS, LE MEILLEUR DES GRANDS DUCS DANS VOTRE BOITE MAIL

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

×