Eternel amoureux, je ne fête pourtant pas la Saint-Valentin. Question de principe. Mais comme je suis bon garçon, je vous refile mon tuyau n°1 des soirées amoureuses, celles où l’air que l’on respire, les ombres que l’on projette et l’atmosphère dont on s’enivre comptent autant que le contenu de l’assiette, sinon plus. Pour transformer un tête-à-tête au restaurant en un moment mémorable. Un souvenir.

J’aurais pu bien sûr vous envoyer sucer des truffes dans un triple-étoilé, mais ces temples rigides de la gastronomie haute-couture vous n’avez pas besoin de moi pour en trouver l’entrée. Je préfère donc vous indiquer le passage vers une de mes petites planques bien-aimées, loin des sentiers battus, le parfait refuge des amants. Imparfaite, certes, mais tellement charmante ! C’est le genre d’adresse que l’on se passe entre initiés, sur le mode de la confidence (même si Christian Lacroix a un peu éventé le secret en révélant qu’il s’agissait d’une de ses tables attitrées à Paris).

Un décor de cabinet de curiosité chiné par le patron, hors du temps, comme vous n’en verrez pas deux à Paris, une cuisine vive, inspirée par les saisons, de belle facture, vous trouverez tout cela au Pétrelle. Mais prenez votre temps, savourez et même si le service est parfois un peu lent, laissez filer le temps en agréable compagnie. Car l’important, c’est aussi ce que vous y apporterez vous-même…

 

Le Pétrelle
34, rue Pétrelle
75009 Paris
Tél. : 01 42 82 11 02
Menu à 38 € au dîner, comptez autour de 60 € à la carte
Ouvert au diner uniquement
Fermé dimanche et lundi