Il y a quelque chose de vraiment réconfortant, surtout lorsque la neige se met à poudrer le ciel d’ardoise et qu’un peu de mélancolie pointe, à retrouver certaines tables aux allures constantes. Ce jour-là, nous avions pris le chemin des années 50, peut-être même 60 et avions jeté nos parkas du côté de la Maison de la Radio. Un déjeuner d’amitié sans autre motif que le plaisir d’être ensemble et de se serrer les coudes. Nous déjeunions donc chez Chaumette, dans cette salle aux murs de boiseries sombres, aux nappes virginales, où l’on verrait bien s’assoir Lino Ventura ou Jean Gabin. Vieillot ? Dépassé ? Obsolète ? C’est vrai qu’ici le vocabulaire qui vous monte spontanément aux lèvres est plus proche de soupière, cocotte ou bouillon qu’espuma, infusion ou déstructuration. On y vient donc comme on enfile un vieux pull et une veste en tweed vieillotte, dépassée et obsolète, pour y retrouver le goût des nourritures qui sonnent juste.

Il passa dans nos assiettes (bouclez les ceintures et cadenassez la diététique) une Salade de champignons à la crème, du Risotto à la ventrèche, du Pot-au-feu Chaumette, et des desserts délicieusement rétro et fort réussis, un Millefeuille à la vanille bourbon, un Baba au rhum, chantilly maison et des Crêpes Suzetteflambées sur table. De quoi passer, sous les bibliothèques, un hiver confortable.

Dernière preuve que l’adresse est fort recommandable : l’illustration de la carte, tout en jolies gambettes, est signée Gruau. Il y a des signes d’élégance qui ne trompent pas.

 

Chaumette
7, rue Gros
75016 Paris
Téléphone : 01 42 88 29 27
Fermé samedi midi et dimanche
Menus au déjeuner à 19 € et 23 €
A la carte, comptez entre 40 € et 50 €