Gros coup de cœur pour cette cambuse en minuscule, récemment ouverte et finement pointée du doigt par l’ami Bruno Verjus ! Une salle de poche, un long comptoir, une mini-cuisine rougeoyante, deux italiens aux commandes (l’un, devant la plancha, fut le second de Peter Nilsson à la Gazzetta, l’autre est un sommelier des Pouilles tout en lunettes et en « r » rocailleux) mais ni pizza ni pasta à l’appel. Juste une sincérité et un bonheur simple à cueillir à cette table où une cuisine vive et délurée, laissant le produit respirer à l’avant-scène, fait scintiller les assiettes. Giovanni Passerini y balance l’éclat de plats étonnants et fins, surprenants dans les associations et la subtilité des assaisonnements. A l’image de ce « Tartare de bœuf, bulots, betteraves et raifort », inquiétant sur l’ardoise mais surprenant de fraîcheur et de vivacité, du « Merlu, pil-pil, blettes », vaporeux comme une ode végétale, ou du « Veau basque, asperges blanches, ortie, noisettes », solide, généreux au jus corsé et puissant. Un final un peu plat après tant de coups de théâtre, le « Financier aux agrumes, glace au lait », candide et sans surprise. Laissez vous guider dans une carte des vins encore incomplète mais recelant son lot de divins étonnements transalpins, dont un I Monili (Primitivo del tarantino) un vin rouge des Pouilles étonnement léger et franc et un Moscato d’Asti (Cascina Galletto), effervescent, doux et parfumé, parfait pour accompagner la rondeur du dessert. Une adresse épatante et chaleureuse, encore peu connue mais qui vaut bien de franchir quelques arrondissements.

Menus à 18 € et 22 € au déjeuner (la meilleure affaire du moment !), prix s’envolant quelque peu en soirée.

 

Rino
46, rue Trousseau
75011 Paris
Téléphone : 01 48 06 95 85
Fermé dimanche, lundi et mardi midi
Menu Midi à 18 € et 22 €
Menu Soir à 38 € et 50 €