Ce soleil enfin revenu, cela ne vous donnerait pas comme des envies de Côte d’Azur ? La grande bleue et les grandes vacances en ligne de mire, on se verrait bien flâner dans l’odeur mélangée des pins maritimes, du romarin-basilic et des rochers donnant sur l’eau turquoise.

Mais en attendant le soleil trop fort et les promenades en cabriolet sur la Riviera, on peut toujours aller se régaler du meilleur Pan bagnat de Paris. C’est bien sûr un niçois qui le fait, Monsieur Lacaze père. Avec son fils, ils ont fait migrer leur cuisine niçoise du 11ème au 12ème (près de la Gare de Lyon) et réduit, âge aidant, les horaires d’ouverture de leur petite table ensoleillée, Réparate.

On s’y régale de spécialités méridionales dans un pimpant décor bleuté, entre take-away et cantine moderne. Entre la Socca, les petits farcis, la pissaladière et autres tapenades, c’est là qu’on trouvera une salade niçoise d’anthologie et un Pan Bagnat de tout premier ordre. Dans la première, la tradition, la fraîcheur, l’abondance (salade, petits artichauts, tomates cerise, poivrons, celeri, concombre, radis, oeuf dur, thon, anchois, cébettes, olives noires…) et une huile d’olive joyeusement ardente livrant débat avec un trait de vinaigre de Banyuls. Dans le second, un petit pain moelleux, une garniture de crudites fringantes généreusement imbibée d’une huile d’olive niçoise AOP (Jean-Pierre Pichadou) que l’on croque comme une gourmandise. Une boussole invariablement orientée au Sud.

Accordez vous donc là, la première de vos parenthèses estivales dans la Capitale. Vous ne le regretterez pas.

 

Réparate
128 rue de Charenton
75012 Paris
01 40 19 15 68
Ouvert au déjeuner seulement du lundi au vendredi
Le vendredi soir, apéro niçois
Pas de réservations
Salade niçoise : 11 €
Pan Bagna : 8 €