Voilà bien le genre d’adresse qu’on pourrait aimer pour de mauvaises raisons. Certes, nous sommes sensibles à la démarche solidaire de ce nouveau restaurant, offrant une opportunité de réinsertion à des personnes en grande difficulté (la cuisine a vocation à en accueillir quelques unes pour leur apprendre le métier des fourneaux) et cela nous touche d’autant plus que la motivation est ici sincère.

Mais il faut bien avouer que ce qui nous plaît vraiment chez Manger, c’est autre chose : l’essentiel d’une très bonne table. Car dans cet élégant décor à la londonienne signé Marie Deroudilhe (cuisine ouverte, verrière, marbres et harmonies de noirs profonds) se love une de ces pépites gastro au cœur vaillant et à la modestie touchante que l’on affectionne.

On s’y est régalé de délicieux plats buissonniers, jouant habilement du contrepoint sur des notes pourtant classiques (supions en tempura, émulsion vitello tonato et blettes cuites comme un risotto à l’encre de seiche) par le chef William Predeleix. Friandise du soir, le « dîner des chefs » combinant, par exemple, une entrée conçue par Yannick Alleno, un plat de Pierre Gagnaire et un dessert de Christophe Michalak (Ah ! ce Saint-Honoré au mètre, sublime péché de gourmandise !)

Dernier atout et non des moindres, un service impeccable sous la houlette bienveillante de Benoît Meunier, ancien des Lyonnais. Aucun doute donc, nous avons bien trouvé là notre nouvelle salle à Manger.

 

 

Manger
24, rue Keller
75011 Paris
Téléphone : 01 43 38 69 15
Fermé Dimanche et Lundi
Menus à 25 € et 34 €
Diner des chefs (le soir) : 55 €
A la carte compter entre 40 et 50 €