A peine quelques semaines que Joséphine avait ouvert ses bras à la capitale qu’on ne pouvait déjà plus s’en passer. Comme si le bar à cocktails de nos rêves avait soudainement posé son zinc au beau milieu de Ménilmontant. Une adresse presque secrète, élégante dans ses habits taillés années 20 (superbes papier peint végétal et carreaux de ciment graphiques) et diablement séduisante sous la lumière tamisée de ses manières speakeasy.

Poussez la porte et choisissez : le bar et ses tables hautes pour un verre à la volée ou, plus confortable, la salle profonde pour une longue série de drinks à voix basse. Dans les verres, des cocktails maison (essayez le Joséphine qui mêle Chartreuse jaune et Absinthe), de beaux alcools dont une large sélection de whisky japonais (Nikka, Suntory, Yamazaki…), des rhums sentant bon les Caraïbes et – fait assez rare – de judicieuses bouteilles pour les amateurs de blancs comme de rouges. Le tout est swingué par une jolie bande son aussi discrète que caressante, entre jazz et rocksteady.

Mais l’olive sur le Créole Crème, c’est une lourde porte planquée qui s’ouvre sur un fumoir baigné de lumière rouge, comme aux meilleures heures de la prohibition. Même s’il est petit, il accueillera néanmoins avec générosité quelques exilés du Havane entre deux gorgées de rhum jamaïcain (Three Stars au parfum exceptionnel).

Alors allez-y vite avec quelques amis avant que la rumeur ne se propage et qu’il devienne impossible d’y décrocher une table. Et surtout levez les yeux. Sur le mur veille le Chimpanzé Lord Tommy. Il arbore un splendide chapeau claque. Autant dire que chez Joséphine, on se sent en famille.

 

Thierry Richard

 

Joséphine
25 rue Moret
75011 Paris
01 48 07 16 70
Ouvert tous les jours (18h – 2h)
DJ Set en fin de soirée et de semaine
Cocktails à 10 €