Eclos cet été aux abords de Montparnasse, Le Cette est un joli petit bistrot qui tire son nom, outre le numéro de son adresse, du poète Paul Valery qui épelait ainsi la ville de Sète, berceau d’origine de Xavier Bousquet, patron des lieux. On s’y presse depuis tous les midis pour y retrouver, dans un décor tendu de jaune, l’atmosphère chaleureuse des cantines de quartier où se côtoient intellos de la rive gauche et vaillants planteurs de fourchettes.

On y déguste, à la lumière de globes opalescents et sur des tables en formica, une cuisine franche et joviale où le savoir-faire du chef formé à l’Ourcine par Sylvain Danière fait des merveilles dès qu’il touche un poisson. Son « Dos de cabillaud, nage safranée, légumes croquants » s’est révélé d’une cuisson parfaite dans son délicat accompagnement de celeri et de chou chinois. La « Poitrine de porc braisée, écrasée de pommes de terre », dans un tout autre registre, n’était pas en reste, jouant les gros bras au coeur tendre, mariant douceur, croustillant et quelques pointes acides bienvenues dans l’assaisonnement.

Il y a une belle vie dans ce bistrot là et si les prix prennent un peu leur envol en soirée, l’addition du déjeuner fait partie de ces bonnes surprises que réserve parfois Paris aux amoureux de l’assiette et qui valent bien de franchir quelques arrondissements pour en profiter.

 

Le Cette
7 rue Campagne Première
75014 Paris
01 43 21 05 47
Fermé samedi et dimanche
Déjeuner : menus à 18 € et 22 € (une affaire)
Diner : comptez autour de 50 €