Quand il avait créé Green Piz, la pizzeria belle, bonne et bio, on avait accouru. Quand Alexandre Giesbert (fils de), après quelques temps passés dans les cuisines de Richer, récidive et ouvre avec son compère Julien Ross un nouveau restaurant près de la Porte de Champerret, on s’y précipite.

On retrouve donc le jeune homme aux fourneaux d’une belle adresse contemporaine, logée entre des murs grattés de près et disposant ses tables laquées de noir sous des suspensions lumineuses. C’est clair, spacieux, accueillant et il y a même, dans une petite pièce à part, la grande table d’hôte prête à accueillir votre joyeuse bande.

De la cuisine jaillissent des plats surprenants, frais, percutants, jonglant avec les assemblages inattendus (des algues kombu en contrepoint d’un agneau laiton rosé et de sa purée de topinambours/poires), affinant leur présentation (cevice de mulet noir, concombre, oxalis, huile de pistache, pimpant comme un jardin à Giverny) et soignant leur vocabulaire (œuf basse température, crème de maïs, bœuf séché, espuma beurre noisette, tout en douceur). La séduction intacte entre fraicheur de l’instant et tournemain sophistiqué. Un soin du détail qu’on retrouvera jusqu’au café, siglé Coutume, l’un des meilleurs torréfacteurs du moment.

L’accueil des compères est adorable et si le service est un peu en roue libre, on mettra ça sur le compte de l’ouverture récente. Dernier bon point, l’addition est aussi sage et bien peignée que la cuisine est ébouriffée. Comptez à peine une vingtaine d’euros au déjeuner. A ce niveau de qualité là, franchement, c’est donné.

 

Roca
31 rue Guillaume Tell
75017 Paris
01 47 64 86 04
Fermé Samedi et Dimanche
Formule déjeuner : 19 €
A la carte, compter entre 30 € et 50 €
http://www.rocaparis.com/