On devrait rebaptiser certaines rues de Paris. La rue Saint-Dominique deviendrait rue Constant, la rue du Nil, rue Frenchie, la rue Paul Bert filerait sous le nom d’Auboyneau et la rue Lauriston devrait finir par répondre à l’appel au nom de rue Akrame. Car à quelques foulées de son restaurant étoilé et sur le même trottoir que l’Atelier Vivanda son vibrant repaire de viandards, Akrame Benallal vient d’ouvrir dans le plus grand secret sa troisième affaire.

Pour la circonstance il s’est associé à un jeune couple pas manchot, Jérémy (ancien sommelier du Sénat) et Pauline, afin de proposer une halte bienvenue, dans un quartier qui en possède peu, celle d’un petit bar à vins. Sur la devanture volontairement rouillée, pas encore d’enseigne : les pierres viennent tout juste d’être grattées, le gravier posé au sol, la trancheuse Berkel de 1963 branchée et les tables sur-mesure (fabriquées à la main en Anjou) sont tout juste disposées. Assurément, c’est Brut.

Entre un mur d’ardoises et un splendide comptoir de bois blond, Pauline est à la manœuvre : assiette de fromages (la sélection, affinée par Rodolphe Le Meunier, varie sans cesse, du Comté 40 mois au Stilton en passant par le meilleur du Livarot et du Saint-Nectaire et s’adoucit d’une motte de beurre Bordier à se damner), petits paniers de charcuteries estampillées Eric Ospital, le trublion du cochon basque.

Côté cave, une sélection d’une centaine de références ne laissant aucune région dans l’ombre et faisant la part belle aux vins bios, natures ou raisonnés. A l’image de ce Savagnin du Jura, épicé, rond, légèrement oxydé qui magnifia notre petite sélection de fromages.

L’adresse est encore confidentielle. Profitez-en. Il y a que 16 couverts.

 

Thierry Richard

 

Brut
22 rue Lauriston
75016 Paris
Téléphone : 01 45 53 65 82 
Ouvert tous les jours de 15h à minuit.
Assiettes à 14 €
Vins au verre à partir de 6 €
Bouteilles à partir de 21 €
Vente à emporter