Ce n’est pas tous les jours qu’un hôtel 5 étoiles reprend vie au centre même d’une des stations emblématiques du paysage alpin. C’est à Megève donc que le Manège vient de ré-ouvrir ses portes sous le nom de « M », après des mois de travaux d’agrandissement et d’aménagement, lui ayant permis de décrocher la très convoitée distinction des 5 étoiles.

Agrandissement donc, portant le nombre de chambres de 32 à 42 et aménagement, visant à faire glisser le décor des lieux vers plus de luxe bon teint, dans une ambiance montagnarde et contemporaine de bon ton pour la station reine de la Haute-Savoie. C’est d’ailleurs ce côté chaleureux et cosy qui frappe en premier lieu : omniprésence du bois rustique (très beau lobby), de la roche dans laquelle une partie de l’hôtel a été creusé, linge de maison en drap de laine tissé tout près de là par la manufacture Arpin, éclairages doux et personnel aux petits soins.

On irait même jusqu’à dire que l’un des atouts essentiels de cet établissement est la chaleur amicale (mais toujours distante) d’un bon mètre quatre-vingt-dix à l’accent italien de Vito Della Libera, le Directeur des lieux et hôte parfait.

Notons au passage la piscine au sous-sol et son bassin de nage à contre-courant ainsi que le SPA Cinq Mondes dont la particularité est de posséder une table de massage remplie de sable tiède (alpha-quartz) qui vous plongera dans une délicieuse léthargie réparatrice après le choc musculaire des descentes en pistes noires.

Deux restaurants attendent de pied ferme les voyageurs et les gourmets de passage. L’un, la « Salle à Manger », joue la carte du gastro des neiges, sous la houlette crémeuse du chef Stéphane Thoréton, passé chez Taillevent et Drouant. C’est dire si la cuisine a des ressorts classiques et flirte gentiment avec le patrimoine à l’ancienne (truffes et foie gras en étendard, richesse et onctuosité comme maîtres mots, menu calligraphié dans un beau carnet de Moleskine). Exemples : « Fricassée de Sot-l’y-laisse, premières écrevisses du Léman, bisque de homard », « Onglet de Bœuf Angus, entrecôte de Kobé, pie de truffes et foie gras en condiment, pommes Pont-Neuf et cressonnette », « Sole André Meneau, asperge, mie de pain et vin blanc ». L’autre table, résolument bistrot, lorgne vers la brasserie moderne et fait jouer une partition plus régionale avec charcuteries et fromages.

Mais l’endroit où l’on aime se retrouver en après-ski ou le soir après dîner, est sans conteste, à notre avis, le bar du M, ambiance pierre, bois profond et cuir vieilli. On s’y rassemble au coin du feu, dans la profondeur douillette de blanches fourrures pour y siroter en bonne compagnie un dernier Genepi. Mais un Get 27 sur glace fera aussi l’affaire : au M, on sait que le chic n’est pas bégueule.

 

Thierry Richard

 

Le M de Megève
15 route de Rochebrune
74120 Megève
04 50 21 41 09
Chambres à partir de 450 € (chambre double – haute saison)
(Demandez une des chambres avec vue sur le flanc de montagne et le patio intérieur tout de bois charpenté.)
« La Salle à Manger » : Menus à 70 € et 90 €
« Le Bistrot » : Compter entre 40 € et 50 €
Cocktails au bar entre 12 € et 18 €
www.mdemegeve.com