En lisière de la place de la République, à deux pas de sa grande soeur Jenny, le Chai d’Adrien vient d’ouvrir ses portes et de poser ses premières tables en terrasse. Voilà donc un bistrot à la mise soignée, entre le design contemporain et géométrique et les incontournables du genre, long bar, tables hautes, cave à vins et salaisons en étalage. Evidemment, ça sent encore le neuf et la patine sera bienvenue.

Mais là où le Chai d’Adrien étonne et séduit c’est sur table. Un court menu à l’ardoise, des vins de petits producteurs quadrillant l’hexagone, des produits frais rigoureusement sélectionnés et, surtout, des prix calculés au plus juste.

C’est la lecture de l’ardoise qui la première désarçonne un peu : des entrées entre 5 et 6 €, trois plats tarifés entre 12 et 14 € et des desserts à moins de 5 €… On ouvre la carte des vins : les verres démarrent à 1,50 € et on trouve aisément une bonne petite bouteille autour de 20 € (pour nous, un Chitry 2011, cuvée Constance d’Olivier Morin). Diable ! On craint l’arnaque (le quartier n’en manque pas), alors on goûte.

La terrine est savoureuse et assez forte en goût sans être trop grasse, le jarret de porc au miel servi avec quelques navets glacés est d’une douceur bien balancée, la planche de charcuterie et de fromages (18 €) qu’on se partage à deux pourrait en nourrir quatre (ah ce chorizo hyper fin, ce stilton puissant et ce fromage de brebis des Pyrénées, le « Napoléon », une superbe découverte au goût corsé qui, à lui seul, vaut le déplacement). On passera sur l’erreur d’une mousse au chocolat gâchée par son trop plein (pourquoi y ajouter de la chantilly et des meringues ?) et son sucre envahissant. Aucun doute, si on ne flirte pas ici avec la grande cuisine, il existe au Chai d’Adrien, une manière de générosité, de sincérité étonnante qui régale son homme (sa femme aussi d’ailleurs) avec bonhommie. A l’image d’un service gentiment décontracté.

On ne traversera pas tout Paris pour y déjeuner certes, mais y boire un verre et s’y sustenter de belle manière un jour où l’on est dans le coin ou s’y retrouver entre amis pour partager une belle planche convenablement arrosée seront de belles expériences qui ne ruineront pas votre pouvoir d’achat. C’est plutôt de circonstance, non ?

 

Thierry Richard

 

Le Chai d’Adrien
39, boulevard du Temple
75003 Paris
01 57 40 87 05
Ouvert tous les jours
Compter entre 20 € et 30 € à la carte