Géraud Rongier, le trublion bistrotier de la Muette, a finalement passé la main, mais laissé intact le décor de ce restaurant au charme et au confort bourgeois. Chez Géraud, c’est d’abord une vaste salle lumineuse, fauteuils cannelés, nappes lourdes et argenterie de famille : on est bien dans le 16ème. Même si, au fond de la salle, une très belle fresque en faïence de Sarreguemines, dépose un petit bout canaille de Montmartre au milieu des quartiers chics.

Chez Géraud, c’est ensuite une cuisine extrêmement séduisante. Le nouveau duo repreneur, Arnaud Bachet en salle et Gabriel Grapin en cuisine, a les valises lourdes de prestigieuses maisons (longues années ducassiennes pour finir au Royal Monceau) et compile des assiettes sages et tranchantes, cultivant la tradition sans l’ennui. Le Pavé de cabillaud, perle de caviar et sa tombée d’épinard se pare d’un beurre blanc d’une étonnante vivacité, la Volaille pochée n’oublie pas de revêtir une peau croustillante et le Baba au Rhum se détrempe bouteille à la main. Beaux Bourgogne blancs pour accompagner le tout. Clientèle de quartier desserrant un peu la cravate à la tombée du jour.

 

Thierry Richard

 

Chez Géraud
31 rue Vital
75016 Paris
01 45 20 33 00
Fermé le samedi midi et le dimanche
Formules déjeuner : 29 € et 35 €
A la carte, compter entre 50 € et 60 €