Au moment de choisir l’écrin qui protégera sa belle petite trogne, le motard citadin doit faire face au challenge de préserver une apparence décente tout s’offrant une protection raisonnable.

Le rebelle s’affranchira des DOT* et autres normes européennes pour enfiler un très léger jet qu’il choisira coloré sur ebay china. Il partira avec cette frêle protection à l’assaut de son trajet pendulaire tel Peter Fonda sur son chopper. Il n’aura pas à prier pour que son heaume ne lui serve que de décoration car le rebelle chute rarement, du moins, nous l’espérons.

L’homme moderne, en avance sur ses contemporains, ira quant à lui chercher le meilleur casque tout simplement, celui qui alliera confort, protection optimale et  connexion satellitaire. Rêvant de Schuberth, il finira par acheter un modulable bluetooth chez Nolan. Il le prendra noir mat pour illustrer sa différence. A chaque feu tricolore, il se dira qu’un peu de couleur aurait été bien.

Le rebelle au cœur tendre trouvera son bonheur chez le britton Davida ou le Marseillais Airborn. Après avoir minutieusement choisi les peintures de guerre ornementant son casque, c’est avec un vrai look d’affranchi qu’il chevauchera tous les matins son scooter. Sa paire de goggles renforcera son sentiment de descendre directement de l’Ace Café.

Quant au dandy, le vrai, toujours à la pointe de l’esthétisme, il aura déjà choisi Ruby, véritable bijou garni de peau. N’écoutant ni les remarques sur les tarifs ni les mises en garde contre une apparente délicatesse, il arborera fièrement son heaume des temps modernes, d’une teinte forcement  introuvable. Il aura bien entendu évité le piège du modèle Belvédère à visière pour porter son choix sur un Pavillon sur lequel il clipsera une visière fixe lors des rudes mois d’hiver.

Perdu face à des choix aussi impliquant, le chevalier des temps modernes pourra aussi conserver son vieil Arai SZ qui le suit depuis tant d’années : il finira bien par faire vintage.

 

Jérôme Langlais

 

* Department Of Transportation, norme nord-américaine tolérée en France