La date du 12 juin 2014 a été cochée depuis de longs mois sur le calendrier de tous les amoureux du ballon rond. Ce soir-là, et un mois durant, le Brésil, pays hôte de la vingtième Coupe du Monde et quintuple vainqueur de la compétition, verra tous les yeux de la planète football se tourner vers lui. Et si le décor du match d’ouverture entre brésiliens et croates s’annonce des plus originaux (le stade Itaquerao de São Paulo sera vraisemblablement inachevé au moment du coup d’envoi…), les sponsors ont quant à eux déjà débuté leur campagne en dévoilant les nouvelles liquettes que porteront Lionel Messi et consort durant le Mondial.

Bernard Lions lui, se moque de savoir qui de la marque aux trois bandes ou à la virgule (entre autres) remportera la coupe du monde des ventes de maillots. Dans un ouvrage qui ravira connaisseurs, « geeks » du football ou simples curieux, le grand reporter du journal L’Equipe procède, en anecdotes et histoires invraisemblables, à une revue des plus célèbres secondes peaux du sport le plus populaire du monde.

1 000 maillots de foot révèle par exemple que si la Squadra Azzurra ne revêt pas les couleurs du drapeau national italien, c’est pour mieux rendre hommage à la famille royale issue de la maison de Savoie dont la couleur officielle est le bleu. Bernard Lions revient également sur le flocage le plus symbolique pour les supporters de Manchester United, qui ont tour à tour vu des légendes comme George Best, Eric Cantona, David Beckham et Cristiano Ronaldo porter le n°7 du maillot Red Devils. Plus fou encore, l’influence d’un bateau sur le fameux maillot bleu barré de jaune de Boca Juniors : jugeant les premières teintes choisies peu fédératrices, les créateurs génois du mythique club argentin optèrent pour celles du prochain navire qui passa. Et celui-ci battait pavillon…suédois.

L’issue du Mondial brésilien dévoilera laquelle des 32 nations qualifiées brodera la traditionnelle étoile des champions du monde sur un maillot qui, à son tour, marquera forcément l’histoire. Rendez-vous le 13 juillet après la finale dans le légendaire Stade Maracanã de Rio de Janeiro.

 

Damien Guillou

 

1000 maillots de foot

1 000 maillots de foot
Bernard Lions
Editions de La Martinière
304 pages – 19,90 euros