Ce qui plaît de prime abord dans cette adresse logée en bout de Marais, à deux pas du boulevard Beaumarchais et du concept store Merci (« Merci – Beaucoup », on a saisi le jeu de mot), c’est son décor de loft immense, mi-Brooklyn mi-Bruxelles, conjuguant avec un à-propos rare vintage et modernité (un peu dans l’esprit du mobilier 50-60 qui nous avait déjà séduit chez Edgar).

Un bar immense sur ses flancs, une verrière métallique, du mobilier de bois clair, de larges banquettes d’un bleu profond et le bonheur de grandes tables où l’on peut diner à 10 sans se sentir oppressé. Ici règne une sorte d’harmonie moelleuse et dynamique, loin des ressorts usés jusqu’à la trame des adresses bobo au systématisme dépareillé.

Mais au-delà du cadre, dans le fond de la salle, se dresse une cuisine d’où sortent de belles assiettes concoctés au cordeau par Sébastien Groubatch. Produits sélectionnés avec grand soin, préparations toujours parfumées et faisant la part belle aux alliances de saveurs et cuisson justes, voilà le triptyque de la cuisine de Beaucoup. « Duo de truite et lieu jaune, mousseline de panais aux quatre épices » onctueux et fondant, « Onglet piqué au cognac, pommes de terre grenaille et échalotes confites » solide et juteux, sont le type de plats que l’on peut retrouver dans un menu déjeuner à 17 € à peine. Une véritable aubaine.

Et si l’envie vous prend de piocher dans la carte, de belles compositions de rôtisserie (« Jarret de porcelet et sauce du diable, pickles d’oignons grelot et pimientos« ), une sélection de plats de saison (« Saint Jacques d’Erquy pochées, ocas du Pérou et butternut« , « Filet de canette de Challans rôti au miel épicé« ) et même des assiettes végératiennes (« Navets boule d’or et salsifis glacés, endives de pleine terre glacées à l’orange, betterave multicolore au sésame« ) attendent votre coup de fourchette. La carte est vins est de tout premier plan, favorisant les vins nature (mais pas que) et les petites découvertes étonnantes et internationales.

Le soir, l’atmosphère se réchauffe de quelques degrés et l’ambiance bouillonnante glisse le long du bar métallique pour rejoindre le Démon à l’étage où se planquent cocktail bar et DJ set. Un must du quartier.

Bref, on aime. Beaucoup.

 

Thierry Richard

 

Beaucoup
7 rue Froissart
75003 Paris
01 42 77 38 47
Ouvert tous les jours
Menus déjeuner à 17 € et 21 €
A la carte compter environ 50 €
Le dimanche, brunch tout compris, à volonté : 35 €
Site web