Une fois encore, la Maison Rouge s’attelle à nous montrer l’art autrement.

La Maison Rouge fête ses dix ans. Pour marquer le coup, son fondateur Antoine de Galbert a décidé de présenter une partie de sa collection. Mais comme souvent dans la fondation d’art du boulevard de la Bastille, on ne va pas vous présenter ça bien aligné avec des petits cartels. Toujours soucieuse de repenser notre rapport à l’art, souvent engoncé dans la pédagogie des parcours muséaux, la Maison Rouge déroule ici un mur regroupant des centaines de toiles, photos, dessins ou sculptures sur presque trois mètres de hauteur, selon une organisation aléatoire, sans afficher les noms des artistes.

Mais ce qui pourrait être un défaut devient vite le point fort de cette exposition. Libéré du paratexte, de la chronologie, de nos préjugés ou de l’aiguillage d’un conservateur, se déploie une nuée de pièces venues du monde entier. Dans cette collection qui lorgne avec beaucoup de curiosité vers un art contemporain alternatif, outsider et iconoclaste, Henry Darger, Gilbert & George, Jan Fabre, Hans Bellmer et autres sont rassemblés dans un bric-à-brac réjouissant, qui suscite des rencontres inattendues entre des artistes qui ne se seraient jamais côtoyés autrement. Ne nous reste plus qu’à suivre notre oeil, au fil d’une exposition pleine de surprises et de curiosité, qui font de ce Mur une expérience grisante.

 

Edgar Levison

 

> Jusqu’au dimanche 21 septembre
La Maison rouge
10 boulevard de la Bastille
75012 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h
De 5,50 à 8 euros