Costume sombre, les yeux rivés sur l’écran, des volutes de cigarette s’échappent au-dessus de ses doigts activant les pistons de sa trompette. En cette nuit froide de décembre 1957, Miles Davis improvise et dirige. A ses côtés, Barney Wilen au saxophone ténor, René Urtreger au piano, Pierre Michelot à la contrebasse, Kenny Clarke à la batterie. Dans le studio du Poste parisien, Jeanne Moreau remplit les verres. En régie, Louis Malle, du haut de ses 25 ans, assiste à l’enregistrement de la bande originale de son premier film, Ascenseur pour l’échafaud.

Pendant que les silhouettes élégantes de Jeanne Moreau et Maurice Ronet défilent sur la pellicule, la formation improvise : trois heures de musique pour 50 minutes d’enregistrement et un des chefs d’œuvres de Miles Davis, au même titre que l’album Kind of Blue sorti un an et demi plus tard. Un exercice de funambule accroché à une mélodie et à une valeur. Celle de la liberté.

Du jazz et du cinéma… En cette fin de décennie – les années 50 – la liberté s’affiche sur les écrans et les partitions. François Truffaut, Jean-Luc Godard, Louis Malle, Jacques Demy convoquent les notes bleues aux génériques de leurs films. Des BO jouées et rejouées. Rarement modernisées.

Le contrebassiste français Stéphane Kerecki a choisi de s’attaquer à ce vaste chantier. Avec James Taylor (piano), Fabrice Moreau (batterie), Emile Parisien (saxophone) et la voix envoûtante de Jeanne Added (dont son interprétation de Jamais je ne t’ai dit que je t’aimerais toujours), ils revisitent onze thèmes. Illustrant la phrase de Godard : « on peut entendre les images et voir la musique ». Un album pour habiller une soirée et nous redonner envie de revoir ces films.

 

Eva Roque 

 

Nouvelle vague

Nouvelle Vague par Stéphane Kerecki
Out Note Record 2014
15,18 €
 Les trois films à voir et à écouter :
Ascenseur pour l’échafaud par Louis Malle – Musique Miles Davis
A bout de souffle par Jean-Luc Godard – Musique Martial Solal
Les quatre cents coups par François Truffaut – Musique Jean Constantin
La vidéo à voir :

Miles Davis – « Ascenseur pour l’échafaud «  par Azaxx22