En Bretagne il pleut, surtout si l’on choisit les côtes du nord joliment renommées Côtes-d’Armor en 1990. Fi des préjugés, cette région révèle des panoramas époustouflants, sa côte de granit rose dégage une solide sérénité et permet de faire bien d’autres choses que de la voile et manger des galettes-saucisse avec une bolée de cidre.

Et entre nous, il ne pleut pas autant qu’on le dit.

 

Perros-Guirec :

Il y a d’abord le port où les voiliers au long court côtoient des petits bateaux de pêche-promenade et quelques promène-couillons, la Solitaire du Figaro ou le Tour de France à la Voile y font souvent escale, apportant une insolite animation dans un cadre bien calme. Puis il y a le bourg, haut perché, discret et bourgeois, avec quelques commerces qui valent le détour puis passant la corniche, on découvre Trestraou paré d’un chic désuet début 1900. Sa plage familiale avec ses cabines, sa promenade touristique, ses vastes et bourgeoises demeures à flanc de rochers seraient parfaits sans les griffures imposées par les restaurants à touristes, le casino et les quelques résidences à l’intégration architecturale ratée. En remontant vers l’ouest par la route de la côte vers Ploumanach’, on découvre le magnifique panorama depuis le sémaphore de La Clarté, offrant un point de vue sans fin sur la mer.

 

Ploumanach :

La perle de la côte, son immanquable plage de Saint-Guirec, ses eaux turquoises, ses roches roses, son Oratoire, le château de Costaérès offrent un cadre irréel et envoûtant quelle que soit l’heure de la journée et quel que soit le temps. L’entrée du port de Ploumanach’ par la mer qui fend les roches roses quasi surnaturellement, est tout simplement l’un des plus beaux endroits au monde. Le sentier des douaniers permettra de prolonger cette expérience en partant à la découverte d’un univers chaotique fait d’amoncellement de granit face à une mer souvent agitée. Ce tableau parfait souffre simplement d’un afflux naturel de touristes et promeneurs que la taille contenue du lieu n’arrive pas à digérer proprement.

 

Tregastel :

En route vers Trebeurden, on fait halte à Tregastel, on pourra aller courir ou pédaler face à la mer, se balader parmi ses rochers toujours roses, assister au rituel des 24h de la voile en août ou flâner à son grand marché du lundi qui, en été, fait converger les estivants de toute la région.

 

Trebeurden :

Trebeurden, station la plus dynamique et la plus jeune de la côte abrite les deux institutions hôtelières locales qu’il ne faut pas manquer, le Manoir de Lankerellec et Ti Al Lannec. Sur la plaisante plage de Tresmeur, sont installées les mythiques Chandelles où des générations de vacanciers se sont gentiment déhanchées. On pourra gagner l’Îlot Molène face au port en eau profonde pour aller se détendre à l’abri du tumulte des estivants.

 

En poussant plus à l’ouest aux confins des Côtes-d’Armor et du Finistère, il ne faut pas manquer Saint-Michel-en-Grève et sa grève sans fin propice aux randonnées à cheval ou en char à voile.

 

En passant la frontière Finistérienne, Locquirec se dévoile telle une vraie pépite. Immortalisée par le film l’Hôtel de la Plage, cette petite station familiale propose une quiétude bourgeoise et discrète entre voile, ballades du tour de Pointe, plage et verres chez Tilly , ceux qui sont venus reviennent, ceux qui reviennent restent, telle est sa très juste devise.

 

Quelques adresses recommandables :

La Suite, bld Joseph le Bihan, 22700 Perros Guirec : Bar restaurant gentiment chic qui décline son camaïeu de gris sur la promenade de Trestraou. On y mange bien pour une addition raisonnable, demandez l’une des tables dans l’alcôve face à la mer, on aime aussi sa terrasse préservée de l’agitation de la promenade pour prendre un verre après la plage.

Le Castel Beau Site, Plage de Saint-Guirec, 22700 Ploumanach’ : une étape à ne pas manquer, une vue époustouflante sur la Plage de Saint-Guirec. Un hôtel de charme moderne, qui monte en gamme chaque année, une cuisine fraîche et dynamique inspirée par les produits du jour, un bar à champagne qui pourrait paraître déplacé ici, mais l’alchimie prend. Un verre sur la terrasse à la tombée du jour est toujours un moment magique.

Ti Al Lannec hôtel Restaurant 4****,14 Allée de Mezo Guen, 22560 Trebeurden : une demeure au cadre bourgeois avec une très belle vue dominant la plage de Tresmeur, haut de gamme sans être ostentatoire, un confort et une décoration un poil conservateur, certains diront datée. La cuisine est très bonne, sans chichi, sans manière, c’est bon, c’est copieux, le service très attentionné.
http://www.tiallannec.com/

Les Chandelles, Plage de Tresmeur, 22650 Trebeurden : la discothèque mythique de la côte, tout juste ressuscitée, où depuis 3 générations on s’acoquine. On préféra la petite salle, le Chandelier, où les années 80 sont à l’honneur. Le Bambou’s Café, bar de plage devenu de nuit sera l’étape incontournable avant d’aller danser.

Chez Tillyplace du port 29241 Locquirec : café immanquable où se côtoient sur la terrasse estivants et pêcheurs, jeunes en goguette et parents revenant de la plage, vous ne pourrez le manquer c’est le plus grand sur le petit port.

 

Jérôme Langlais