Célébration du cinquantenaire de la victoire de Shelby au championnat du monde des voitures de sport avec la nouvelle montre Baume & Mercier Capeland Shelby Cobra.

Carroll Shelby. Ce nom symbolise à lui seul un concentré de défis sportifs, humains et entrepreneuriaux comme seule l’Amérique sait en produire. L’histoire retiendra surtout la création de la Shelby Cobra (aussi appelée AC Cobra), star automobile devenue mythique.

Malgré des ennuis cardiaques, Carroll Shelby a en effet été de toutes les aventures, qu’il ait été successivement pilote de chasse ou de course (victoire à la clé aux 24 heures du Mans en 1959 sur Aston Martin), entrepreneur, constructeur automobile et très brillant manager d’écurie de course. Alternant échecs et réussites, il est se révèle de la trempe d’un Enzo Ferrari.

Ce dernier n’est d’ailleurs pas pour rien dans la destinée de Carroll Shelby… Alors qu’on lui propose un volant pour courir au sein de la mythique Scuderia, Carroll Shelby s’enquiert de sa rémunération. Non sans cynisme, on lui répond sèchement que le seul fait de piloter une Ferrari est, en soit, un formidable honneur ! Econduit et quelque peu remonté, Shelby décide alors de monter sa propre écurie de course et sa marque.

La première auto naît en 1963 en associant le V8 Ford compact et puissant à des châssis et carrosseries d’AC Bristol anglaises. L’AC Cobra était née. Et fort bien d’ailleurs. Transfigurée dans la pratique, celle-ci devient redoutable en course, plus puissante, plus large et virile, aussi à l’aise sur les circuits que le long des plages californiennes. Beaucoup de déclinaisons seront produites parmi lesquelles les 427 surpuissantes réservées à la compétition américaine et les 289 vues en Europe, au Mans notamment.

Grand patron d’écurie, la consécration de Carroll Shelby vient en 1965 avec une victoire au championnat du monde des voitures de sport… Infatigable compétiteur et businessman avisé, celui-ci fera ensuite courir des Ford GT40, des Ford Mustang ou accordera de multiples licences sur différentes automobiles, y compris sur des continuations de la Cobra.

C’est pour célébrer le cinquantenaire du titre mondial de 1965 et rendre ainsi hommage à la Shelby Cobra que Baume & Mercier a décliné son magnifique et classique chronographe Capeland en une version limitée. Alexandre Peraldi, designer de la maison, a su distiller dans ce modèle différents détails rappelant les traits marquants de l’auto comme les couleurs bleues vues en compétition. Produite à 1965 exemplaires en acier et 98 en or (98 étant le numéro de course fétiche de l’écurie Shelby), la montre trouve refuge dans un magnifique coffret.

C’est dans ce contexte que la semaine dernière la Maison Baume & Mercier a convié 16 membres du Cobra Club de France à venir rouler sur le mythique anneau de Montlhéry en hommage aux victoires remportées le long des grands circuits européens. Scott Black, ancien bras droit de Carroll Shelby a ainsi pu revivre d’anciennes sensations fortes à bord d’une rarissime Shelby Cobra 427 de la lignée CSX3000 qui, pour les puristes, est l’une des 4 ou 5 authentiques présentes en Europe.

Nul doute que cette montre à la fois sportive et élégante sera rapidement adoptée par les amoureux de Cobra, notamment par ceux en quête d’un excellent chrono !

 

Henry Duanyard
(Photographies : Henry Duanyard et Sixtine Verneuil)

 

http://www.baume-et-mercier.fr/
3.900 € pour la Capeland Shelby Cobra Chronographe acier (limitée à 1965 exemplaires).
17.800 € pour la Capeland Shelby Cobra Chronographe Flyback or rouge (limitée à 98 exemplaires).