Contrairement à ce que pense les sceptiques, le pantalon blanc n’est pas réservé aux vieux dandies rock ou aux soirées hommages à feu Eddy Barclay. Les plus cinéphiles d’entre vous se souviennent que dans le film Blow Up de Michelangelo Antonioni, le personnage principal portait un jeans blanc, une chemise bleue et une paire de bottines noires, comme le photographe David Bailey qu’il incarnait. Une allure qui se fondait dans le Swinging London et qui pourrait peut-être bien se retrouver d’actualité. Et que nous jugeons du plus grand chic !

De nos jours, on peut encore porter le jeans blanc. Mieux, le come-back (justifié) du pantalon Chino accepte cette couleur qu’il soit porté sur la Riviera ou dans les Alpes enneigés (oui, on peut porter un pantalon blanc l’hiver). Il s’accommode facilement, se porte de différentes matières et n’est pas plus salissant qu’un pantalon de toile beige. Alors osez un peu, vous êtes des Grands Ducs que diable !

– Pour un jeans blanc, prenez-le ajusté, avec un bas étroit et court. Il faut qu’il ait vécu, on acceptera une découpe sauvage sans ourlet pour le bas. À roulotter ou pas. Avec une paire d’espadrilles en toile bleu marine et une chemise en lin par-dessus, vous serez prêt pour vous fondre sur la côte Amalfitaine comme Mr Ripley !

– En version Chino, la palette de couleurs s’agrandit. On ne vous conseille pas de vous vêtir d’un pantalon blanc immaculé de première communion ! Testez le blanc cassé, la couleur craie, mastic, neige, ivoire, écrue, crème, les nuances sont subtiles. C’est ce que l’on attend de vous notamment lorsque vous arrivez dans une « soirée blanche », une tenue composée de nuances de blancs différents ! Pour votre pantalon, c’est la même chose.

– C’est le compagnon idéal, version Chino ou jeans, de la veste bleu/chemise bleu et d’une paire de mocassins ou loafers en veau velours. Très sprezzatura nous vous l’accordons. Les Italiens et le Pitti du mois de juin raffolent de cette tenue. On les comprend, nous aussi.

– Vous commencez à l’aimer ce pantalon blanc ? Vous pourrez aussi le porter l’hiver dans des matières plus lourdes, c’est ce qui fait son charme. Version velours côtelé fin, coupe jeans slim ou en flanelle crème, revers de 4,5 cm, sur une paire de hiking boots et vous voilà aux sports d’hiver !

Essayez, vous verrez, le pantalon « blanc » c’est facile. Et souvenez-vous que l’écrivain dandy Tom Wolfe vit toute l’année habillé en costume blanc depuis 50 ans ! Vous avez de la marge.

 

Guillaume Cadot

 

Pour un jeans blanc : Levi’s, Zara, Lee, APC et Acné Jeans.
Pour un Chino blanc et variations : J.Crew, Ralph Lauren, Hackett, Bonobo, Wicket, Curling, Brunello Cucinelli, Gap, Kitsuné.