En 1963, un meuble pas comme les autres sort de l’imagination du designer italien Joe Colombo, 33 ans. Ancien étudiant en peinture aux Beaux-Arts de Brera à Milan, il passe à l’architecture en 1954. Sa carrière de designer commence en 1962, lorsqu’il ouvre son propre studio de design, toujours à Milan. La même année, il construit le luminaire Acrilica, aidé par son frère.

luminaire

Sa nouvelle création, un an plus tard, révolutionne les codes : fini le bois, l’armature obligée de tout siège qui se respectait auparavant, place au plastique renforcé de fibre optique. Finie la rigidité, place au confort : le fauteuil Elda est né.

Nommé ainsi en hommage à la femme du designer dont c’était le prénom, ce siège tout en courbes et en plis peut pivoter à 360°. Son large dossier isole du bruit et sa technique de fabrication, inspirée des coques de bateaux, assure une longévité sans faille.

Sa production commence en 1965. Dès lors, son succès ne sera pas démenti. Reconnue comme une pépite du design, l’Elda chair a même exposée au MoMA et au Louvre. Récemment, son allure toujours aussi futuriste a servi de décor au premier volet de la saga Hunger Games, au cinéma.

Quant à son auteur, il collabore tout au long des années 1960 avec de grandes maisons de design comme Kartell, Zanotta ou O-Luce. Récompensé à plusieurs reprises par les prix du Compas d’or et du Premier Design International Award, il meurt brutalement à l’âge de 41 ans.

Il nous reste de son talent ce must-have douillet et stylé propice à tous les intérieurs.

 

Louise Bollecker

 

 Disponible chez Déjà Vu
Prix conseillé : de 1000 à 5000€ selon l’état