Elles ne sont pas légion les tables de bistrot qui revivifient l’esprit de la Rive Gauche. Celle-ci, si elle n’a pas changé son nom fleurant bon la province viticole et les congés payés (Le Bon Saint Pourçain), a remis un bon coup de ripolin dans son décor et ravivé les couleurs de sa cuisine bourgeoise. Et çà, nous, on adore.

Nouveau décor donc pour cette adresse en lisière de Saint Sulpice, jetant sur le pavé les reflets bleus profonds de sa façade, posant sur le trottoir quelques chaises Baumann aux accents scandinaves et offrant à la clientèle du quartier, ravie de cette aubaine, une petite (toute petite) salle pimpante aux tables nappées mais pas guindées.

En cuisine on a confié les rênes à Mathieu Techer, ex-Senderens, appliqué et doué, donnant à quelques plats traditionnels (carte ultra courte) des lueurs contemporaines. Ses « Poireaux vinaigrette œuf mollet » rugissent de fraîcheur, son « Quasi de veau rôti, asperges vertes », cuit à la perfection, joue la saison croquante et son « Baba au rhum » cache sous sa vanille neigeuse un trésor d’ananas.

C’est très bon, joyeux et bien mené, un peu sévèrement tarifé (pas de formule ni menu), mais quand on aime…

 
Thierry Richard

 

Le Bon Saint Pourçain
10bis rue Servandoni
75006 Paris
01 42 01 78 24
Fermé dimanche et lundi
A la carte compter entre 40 € et 50 €