Dans le quartier populo-hipster du 10ème arrondissement, entre les théâtres du Splendid et de la porte St Martin, se cache un petit secret bien gardé pour le moins surprenant : le Baranaan.

L’initié que vous n’êtes pas encore passera sans doute plusieurs fois devant ce coffeeshop indien à la décoration plus que discutable, où du mobilier scandinave jouxte des palmiers en plastique et des représentations kitschissimes de Ganesh… Vous hésitez. On vous a pourtant parlé d’un grand bar clandestin où des DJ distrayaient les visiteurs d’un soir jusqu’à 2h du matin. L’air amusé, le bartender, sans un mot, désigne de la pointe du menton une double porte camouflée par une fresque criarde. Poussé par la curiosité, vous pénétrez alors dans un sas à l’entêtant parfum d’encens.

Vous voilà au Baranaan, un speakeasy aux allures de train indien. Si dans l’idée, le concept est sympathique, dans les faits, le résultat est un peu bancal. Le bleu pétant se conjugue difficilement à l’orange mandarine, faisant d’avantage penser aux maillots de l’équipe de foot hollandaise qu’aux merveilleux bassins de teintures indiens. Hormis ce détail, de bonnes idées, comme ces écrans sur lesquels défilent des paysages délavés, figurant les fenêtres d’un train façon Darjeeling Limited. De multiples néons disposés ça et là vous ramèneront quant à eux à Bollywood.

La carte, contre toute attente, est originale mais surtout pleine de promesses avec ses naans à la farine bio du Moulin Bourgeois (fromage, patate douce au vadouvan, chèvre miel, boeuf parfumé aux épices, saumon tandoori, huile de truffe et chocolat). Vous feriez un choix particulièrement avisé en optant pour le naan à l’huile de truffe, tout en subtilité et en équilibre de goûts. Pour les plus grosses faims, des brochettes servies par paire ou en plateau terre ou mer : encore une fois de petites merveilles. Les cocktails, s’ils sont plutôt onéreux, ne déméritent pas. Mieux, ils surprennent comme le Krima Brûlé (rhum vanillé Amrut Old Port et crème brûlée citronnée) qui vous sera servi par un serveur en tunique, armé d’un chalumeau.

En bref, un bar à concept qui change des éternels spots lounge, à visiter d’urgence en cas d’envie d’ailleurs !

 

Jenny Stampa

 

Le Baranaan
7 Rue du Faubourg Saint-Martin
75010 Paris
01 40 38 97 57
Tous les jours de 18h30 à 2h00 (Fermé le dimanche)