Le SIHH, grand raout des montres de luxe où les professionnels du secteur viennent prendre le pouls d’une industrie horlogère – un peu déprimée ces derniers temps, fermera ses portes ce soir. Mais qu’on se rassure, le « malade » ne se porte pas si mal. Il attaque même l’année avec confiance et ambition, comme en témoigne l’avalanche de nouveautés présentées. Au rendez-vous : de la technique et de l’innovation à prix d’or bien sûr, mais aussi et surtout un recentrage autour des valeurs sûres. Et partout, ou presque, des boîtiers aux dimensions revues à la baisse.

 

 

Audemars Piguet . « Royal Oak extra-plate or jaune »

Heureuse nouvelle : la marque du Brassus se porte à merveille. Avec une bonne humeur non dissimulée, elle nous présente donc ses nouvelles Royal Oak, dont un chronographe aux inédits cadrans bicolores et un quantième perpétuel en céramique noire du plus bel effet. Et comment résister à l’éclat et à la chaleur de l’or jaune, qui fait son grand retour sur la mythique référence 15202 animée d’un calibre extra-plat ? Inévitablement, le tarif refroidi. Les plus chanceux devront patienter jusqu’en septembre pour passer en caisse.

Mouvement extra-plat automatique. Boîtier en or jaune avec bracelet et boucle déployante en or jaune. Diamètre 39 mm. 54 600 €. www.audemarspiguet.com

 

Cartier . « Drive Extra-Plate »

L’an passé Cartier dévoilait « Drive », une montre sport-chic très séduisante mais au diamètre un peu trop imposant pour les petits poignets. Ces derniers peuvent s’agiter et applaudir l’arrivée d’une version extra-plate au diamètre légèrement revu à la baisse. Malheureusement, une version en acier n’est pas prévue pour l’instant. Sinon, la Tank –icônes parmi les icônes- fêtera ses 100 ans en septembre. Patience…

Mouvement extra-plat automatique. Boîtier en or rose ou or gris. Diamètre 39 mm. Bracelet en alligator avec boucle ardillon en or rose ou gris A partir de 15 000 euros. www.cartier.fr

 

 

Piaget . « Altiplano Mécanique 38mm »

 

Autre anniversaire, celui de l’Altiplano qui fête ses 60 ans. Célèbre pour ses nombreux records de finesse, le modèle s’inscrit plus que jamais dans la tendance actuelle et s’offre de nouvelles variantes colorées – nous aurons l’occasion d’y revenir bientôt. Pour l’heure, cette version 38mm avec cadran bleu et bracelet assorti atteint sans se forcer des sommets de distinction.

Mouvement mécanique à remontage manuel. Boîtier en or blanc. Diamètre 38 mm. Bracelet en alligator bleu avec boucle ardillon en or blanc 18 400 €. www.piaget.com

 

 

 

Jaeger LeCoultre . « Master Control Date »

 

Modèle d’accès chez Jaeger-Lecoultre, la Master Control a pour mantra le classique épuré. Trois nouvelles versions rejoindront la collection en avril, avec un cadran inspiré d’une montre de poche des années 30 dont les finitions contrastées (opaline au centre, satinée à l’extérieur) opèrent un subtil jeu de lumière. Simple, mais efficace. Sont proposés un chronographe, un GMT et une trois aiguilles / date, cette dernière étant logiquement la plus accessible.

Mouvement automatique. Boîtier en acier. Diamètre 39 mm. Bracelet en alligator bleu avec boucle ardillon en acier. 5900 €. www.jaeger-lecoultre.com

 

 

Panerai . « Luminor Submersible 42mm »

 

Année chargée pour Panerai, qui devient partenaire officiel de l’America’s Cup. 2017 est également synonyme d’innovation pour la marque, avec un mouvement sans aucune lubrification autorisant une garantie record de 50 ans sur la LAB-ID PAM 700 Luminor 1950 Carbotech. Enfin, la Luminor Submersible sera disponible cet été avec un boîtier de 42 mm et c’est également une très bonne nouvelle.

Mouvement automatique. Boîtier en acier. Diamètre : 42 mm. Bracelet en caoutchouc noir avec boucle ardillon en acier. 8500 € . www.panerai.com

 

 

Montblanc . « TimeWalker Automatique Date »

 

Capitalisant sur le passé sportif de Minerva, manufacture qu’elle a intégré il y a dix ans, Montblanc investit l’univers de la course automobile avec une nouvelle collection baptisée TimeWalker. Quatre chronographes sont au programme, ainsi que cette trois aiguilles déjà très efficace visuellement et surtout très bien placée niveau prix. Le modèle est disponible avec cadran noir ou argent.

Mouvement automatique. Boîtier en acier avec lunette en céramique noire. Diamètre : 41 mm. Bracelet en acier avec boucle déployante en acier. 3015 €. www.montblanc.com

 

 

 

Baume & Mercier. « My Classima »

 

Sur le stand Baume & Mercier trônait une AC Cobra Daytona célébrant le troisième volet du partenariat entre la marque et Carroll Shelby, avec trois modèles inspirés de la célèbre voiture de course bleue à bandes blanches. Sur ce même stand, nous avons pu découvrir l’une des, si ce n’est LA montre la moins onéreuse du salon : la Classima. Et savoir que l’on peut s’offrir un joli modèle d’une grande marque, Swiss Made, pour moins de 1000 € a quelque chose de tout à fait rafraîchissant.

Mouvement quartz. Boîtier en acier. Diamètre 40 mm. Bracelet en cuir de veau façon alligator avec boucle ardillon en acier. 990 €. www.baume-et-mercier.fr

 

 

Bertrand Waldbillig