Le fil conducteur de cet antiquaire remarquable ? Sa curiosité et son bon goût. C’est le cas pour tous me rétorquerez-vous. En effet, mais rares sont ceux qui peuvent autant faire battre le cœur d’un collectionneur confirmé que celui d’un néophyte. Même le hipster sortant du Café Coutume, situé juste en face, poussant sa porte par hasard, éprouvera une émotion – fort de café.

Depuis 1999, Christophe Wohlhuter sélectionne subtilement objets et mobiliers des XVIIème au XXème siècles. Le pouvoir de séduction tient aussi de sa présentation. Tel un metteur en scène, il théâtralise une Vanité de Gysbrechts, peintre flamand du XVIIème, avec une table chinoise gracieusement ajourée sur laquelle est posée une large coupe de Venise agrémentée de quelques coloquintes de son jardin. Comme une idée vivante de nature morte. L’élégance d’une canne-tabatière du XIXème se marie avec la virilité du bouclier éthiopien en peau d’hippopotame.

Christophe Wohlhuter a son art d’exhumer les insolites et d’allier les contraires. On se penche sur la minuscule gouache, rapportée du labeur d’un Grand Tour au XVIIIème siècle, ou l’on pénètre dans une bibliothèque avec son plafond à caissons, les livres étrangement cachés par des rideaux de velours verts ou posés sur une banquette. On pourrait discuter des heures sur la prouesse d’un objet de maîtrise du XIXème – une seule bille de bois évidée sur sa profondeur à une époque où la découpe au laser n’était encore qu’une utopie, rêver d’évasion avec la lumière dorée émanant d’une peinture orientale de Berthold Mahn, se languir devant un portrait de femme dessiné par Coubine…mais le mieux est, pour vous, de faire un détour par la rue de Babylone et de vous plonger dans ces 30 m² ultra désirables.

 

Anne Carpentier

 

Christophe Wohlhuter Antiquités
52 rue de Babylone
75007 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 14h à 19h
Contact par téléphone au 06 60 94 80 25 ou par mail, christophe.wohlhuter@gmail.com