Sur les pentes enneigées de Crans-Montana, elle est apparue un jour de 1966. Jackie Kennedy…

Le 7 février 1966, en Une de la Feuille d’avis du Valais, elle affiche un grand sourire, entourée des notables du coin. Pull noir en V, col roulé qu’on imagine couleur crème sur cette photo noir et blanc. Des lunettes noires la protègent du soleil. La voilà prête à trinquer, un verre de Fendant à la main. A Crans-Montana, tout le monde boit ce vin blanc suisse. Même quand on s’appelle Jackie Kennedy. En cet hiver ensoleillé, elle a quitté la station de Gstaad, où elle a laissé ses enfants John-John et Caroline, pour découvrir ce coin perché à 1500 mètres d’altitude. L’ex-First Lady savoure cet instant alors que les derniers mois ont été marqués par une profonde dépression.

Une première visite avant d’autres. Crans-Montana devient sa destination prisée. Elle a choisi le chalet des Romanettes. Désormais les enfants l’accompagnent. Ils goûtent aux joies du ski, sous le regard bienveillant d’un homme : Bouby Rombaldi. Prof de ski, entraîneur de l’équipe olympique suisse, il est la star de la station. La mémoire des lieux, celui qui prodigue ses conseils aux people. Celui qui veille sur la famille quand, un soir de Réveillon 1974, tout le monde descend du restaurant Les Violettes en ski-bob. Jackie l’apprécie, et lui écrit : « Cher Bouby, nos vacances à Crans étaient parfaites et mes enfants sont ravis à l’idée de skier de nouveau avec vous à Lake Placid ». Le Suisse traversera en effet l’Atlantique à trois reprises pour des leçons de glisse aux côtés de Jackie, coiffée d’une cagoule noire pour ne pas être reconnue et échapper aux paparazzi.

Bouby Rombaldi, une figure. L’homme qui chuchotait ses recommandations à l’oreille des célébrités qui se précipitaient à Crans-Montana depuis la fin des années 60. Il les a toutes vues : Charles Aznavour et Gilbert Bécaud aux terrasses des cafés, Roger Moore dans un chalet, Gina Lollobrigida, Michèle Morgan, Lino Ventura ou encore Bernard Blier dans les rues de la station. En août 2016, Bouby Rombaldi décédait à l’âge de 94 ans. Depuis plusieurs années, il avait vu les people s’isoler dans leur chalet de luxe et déserter les lieux publics laissant leur place aux capitaines d’industries et autres hommes d’affaires sur les pistes de ski.

Eva Roque

Bonus : Si vous voulez humer l’atmosphère de la station sans quitter votre confortable canapé, lisez l’excellent roman de Monica Sabolo, Crans-Montana (JC Lattès, 240 pages, 19€).
Et pour découvrir les premières images de Jackie Kennedy à Crans-Montana, c’est par .